• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Fagor: l'examen des offres de reprises de nouveau reporté

L’usine Fagor Brandt de St-Jean-de-la-Ruelle (Loiret) est spécialisée dans la fabrication de fours encastrables, de tables à induction et de gazinières. Le site de Vendôme (Loir-et-Cher) produit des tables vitrocéramiques, des micro-fours et des hottes de cuisson. / © France 3 Centre
L’usine Fagor Brandt de St-Jean-de-la-Ruelle (Loiret) est spécialisée dans la fabrication de fours encastrables, de tables à induction et de gazinières. Le site de Vendôme (Loir-et-Cher) produit des tables vitrocéramiques, des micro-fours et des hottes de cuisson. / © France 3 Centre

Le tribunal de commerce de Nanterre vient de repousser pour la 3e fois l'étude des offres de reprise du fabricant d'électroménager Fagor Brandt. il devrait permettre au principal repreneur potentiel, l'Algérien Cevital, de finaliser le rachat des marques Brandt et Vedette, Sauter... 

Par Ch.L

Le tribunal de Nanterre a accordé un nouveau de délai de deux semaines aux candidats à la reprise de Fagor. Ce report au 27 mars vise à laisser le temps au principal repreneur Cevital de finaliser le rachat des marques du fabricant Brandt et Vedette, Sauter, De Dietrich. Ces marques sont détenues par une autre filiale, irlandaise, du groupe espagnol Fagor, lui-même en dépôt de bilan.

Le groupe algérien a posé cette condition comme préalable à son offre de rachat. Celle-ci prévoit de conserver les usines de Vendôme (Loir-et-Cher) et  Orléans (Loiret) - qui emploient 700 salariés, le siège et les services après-vente, soit 1.200 salariés sur les 1800 que compte le groupe en France. 

Le délai supplémentaire bénéficie aussi aux deux autres candidats qui pourront compléter leurs offres. Elles portent sur les sites vendéens, que Cevital ne souhaite pas garder. La PME Variance Technologie propose de reprendre les usines de La Roche-sur-Yon et Aizenay mais en conservant moins de la moitié des 440 salariés. La troisième offre, avancée plus récemment par New Deal Conversion, prévoit de reconvertir le site d'Aizenay dans la déconstruction de véhicules automobiles. 
 




Sur le même sujet

réactions aprés la visite

Les + Lus