“On parle ?” : papoter avec des inconnus grâce à un badge

Pour relancer la "communication spontanée" dans les lieux publics, des étudiants orléanais ont lancé le projet "On parle". Le concept ? Ceux qui sont OK pour un brin de causette le signalent en arborant un badge. Un moyen de briser la glace...

Par L.A

La République du Centre évoque l'opération dans son édition de lundi. A l'origine du projet "On parle", des étudiants orléanais en prépa littéraire qui souhaitent relancer la communication entre inconnus dans les lieux publics. "L'idée est née d'une volonté de supprimer cette distance avec l'autre, de ne pas craindre d’aller vers lui, d’être mal accueilli ou de déranger. De pouvoir ainsi susciter de belles rencontres " explique-t-on sur le site officiel de l'opération On parle

Parler à des inconnus 

"Ne parle pas aux inconnus" : une injonction souvent formulée aux enfants et qui, apparemment, reste figée dans l'inconscient collectif. Parler à un inconnu dans une file d'attente ou dans la rue peut paraître étrange, sinon suspect. Alors pour faciliter les échanges improvisés et les rendre, finalement, plus légitimes, un simple badge peut bien faire l'affaire. Si un petit rond coloré suffit à créer des échanges en mode réel, pourquoi s'en priver. L'expérience mérite d'être tentée...

Alors, On parle ?

Les badges sont disponibles dans des boutiques partenaires mais comme le concept n'est pas commercial, l'utilisation du logo de l'opération est libre. Chacun peut donc confectionner son badge fait-maison. 

Ecoutez l'un des membres du mouvement On parle ? :
Les parlonoueurs à la radio (Interview de Résonance, Bourges)


Reportage d'Aline Métais et Louise Simondet-Luce.

"On parle?"
Reportage d'Aline Métais et Louise Simondet-Luce


Sur le même sujet

Les + Lus