Cet article date de plus de 7 ans

Les ex-Mory Ducros attaquent leur plan social en justice

La CGT, CFDT, CFE-CGC et une centaine de salariés ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-D’Oise). Ils protestent leur plan social. Si leur action aboutit, elle leur permettrait de réclamer d'importantes indemnités.
Leurs recours portent sur "l'insuffisante justification", selon eux, "de la décision administrative, sur les critères de licenciement et sur la non proportionnalité du plan aux moyens du groupe". En cas d'annulation du plan social, les ex-salariés pourront saisir les Prud'hommes pour licenciement "sans cause réelle ni sérieuse".

Cela leur ouvrirait le droit de percevoir d'importantes indemnités. Des indemnités qui seraient payées par l'AGS, le régime de garantie de salaires et indemnités. Elles pourraient s’élever à au moins 42 millions d'euros.

Mory Ducros avait été placé en redressement judiciaire en novembre 2013, après une faillite retentissante. L'entreprise a été en partie
reprise par le groupe Arcole Industries, son actionnaire. La nouvelle société, Mory Global, a conservé 50 agences sur 85 et 2.200 salariés sur plus de 5.000.

La décision du tribunal administratif est attendue avant la fin du mois de juillet.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice social