Cet article date de plus de 7 ans

Orléans: le groupe Villemain ferme sa filiale en Aquitaine

Le Groupe Villemain basé à Orléans a annoncé vendredi le dépôt de bilan de sa filiale en Aquitaine. 45 salariés vont être licenciés. L'entreprise est spécialisée dans la restauration de monuments historiques et emploie 600 personnes en France. 
La réputation du groupe Villemain, spécialisé dans la taille de pierre, en fait la 2e entreprise française dans le secteur de la restauration du patrimoine architectural. L'entreprise orléanaise qui se voit confier la rénovation de bâtiments prestigieux (châteaux, cathédrale) doit faire face à des difficultés de trésorerie importantes suite à un litige avec Bouyges Bâtiment Ile-de-France. Le bâtisseur conteste un surcoût de 5 millions d'euros sur le chantier de rénovation de l'ancien hôpital Lannec de Paris. L'affaire a été portée devant le tribunal de Grande instance de Paris et devrait être jugée au printemps 2015. Une échéance bien trop lointaine pour le Groupe Villemain qui a vu sa note se déprécier à la banque de France. "Conséquence, certains fournisseurs refusent désormais de le livrer de peur ne pas être payés" rapporte le Figaro. C'est le cas en Aquitaine où le principal fournisseur "ne veut ni produire, ni livrer". Le tailleur de pierre a donc annoncé le 25 juillet vouloir se délester de sa filiale basée à Martillac en Gironde qui emploie 45 personnes. en expliquant que le groupe n'a "de ce fait pas le choix, en dépit d'un carnet de commandes de 30 millions d'euros et d'un chiffre d'affaires qui a atteint 50 millions d'euros en 2013". 

> video:  interview de Christophe Villemain. ►on l'écoute au micro de Gérald Teissier
durée de la vidéo: 00 min 35
Itw de Christophe Villemain, Pdg du groupe Villemain
> des salariés de Villemain ont constitué un comité de soutien sur Facebook pour préserver les emplois.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social emploi