• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

C'est parti pour la récolte des pommes dans le Cher

De bien belles pommes cette année. / © E.Bruzat/France 3 Centre
De bien belles pommes cette année. / © E.Bruzat/France 3 Centre

Les fruits sont beaux et bien calibrés mais moins nombreux que l’an dernier. Les prix risquent de s’envoler. L'embargo imposé par la Russie ne va pas non plus simplifier la vie des producteurs.

Par D.Cros et E.Bruzat

Ça y est ! La récolte des pommes a démarré dans le Cher. Variété précoce, c'est la Royal Gala qu'on cueille actuellement dans les vergers. Certains arboriculteurs se sont lancés il y a déjà plusieurs jours, aidés par des saisonniers. D'autres attendent la semaine prochaine pour commencer.

Mais tous font le même constat. Les fruits sont beaux, bien calibrés et très colorés grâce aux nuits fraîches et aux journées ensoleillées. Ils sont aussi moins nombreux sur les arbres. Conséquence, certainement, des très bons rendements des vergers en 2013.

Il y a donc de l'inquiétude chez les producteurs du département. Dans les vergers d'Antoine Gangneron, arboriculteur à Bréçy, le rendement devrait être autour de 45 tonnes/hectare au lieu de 55 tonnes/hectare d'habitude.

 / © E.Bruzat/France 3 Centre
/ © E.Bruzat/France 3 Centre

Côté prix, là aussi, l'année s'annonce compliquée. Avec l'embargo imposé par la Russie sur les produits européens, les pommes de Pologne devraient envahir le marché et venir concurrencer les producteurs locaux. Les prix vont forcément chuter, même si deux tiers des pommes berrichonnes sont vendues à l'export. 

Autre inquiétude, le marché de la pomme d'industrie (destinée à l'élaboration de compotes, par exemple) compte aujourd'hui des stocks extrêmement importants. Il sera donc difficile cette année pour les arboriculteurs du Cher d'écouler leur marchandise, à des prix décents.

 / © E.Bruzat/France 3 Centre
/ © E.Bruzat/France 3 Centre

Étalée sur deux mois, la récolte des pommes livrera son verdict en fin d'année. D'ici là, de nombreuses variétés vont être cueillies au fur et à mesure de leur maturation. Après la Royal Gala, ce sera bientôt au tour de l'Ariane, la Golden ou la Braeburn d'être récoltées. La Pink Lady clôturera la saison en novembre.





Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus