• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La liberté à 50000 euros pour Denis Gauthier

© F3 Centre
© F3 Centre

Denis Gauthier souffre depuis sa naissance d'une maladie orpheline qui s'attaque essentiellement aux articulations de ses membres. Il se déplace en fauteuil et souhaiterait pouvoir conduire une voiture. Problème : en plus de l'achat, il lui faut 50 000 euros pour adapter un véhicule à son handicap.

Par F3 Centre

Denis Gauthier souffre d'une maladie orpheline : l'arthrite chronique juvénile. Après de nombreuses opérations et la pause de prothèses, Denis se déplace en fauteuil. En 2012, il avait déjà du batailler pour obtenir un fauteuil :  deux ans de procédure devant le tribunal des affaires de Sécurité sociale pour que la Caisse primaire d'assurance-maladie prenne en charge les 4 000 euros de son fauteuil électrique. Depuis le mois de mai, c'est pour l'adaptation d'une voiture qu'il se bat. Sans véhicule adapté, il ne pourra pas passer son permis. 

Une voiture pour l'autonomie

Son combat pour l'autonomie continue. Denis Gauthier veut pouvoir aller-et-venir, comme la plupart des valides. Financièrement, il peut se permettre d'acheter une voiture mais là où le bât blesse, c'est sur le surcoût que représente l'adaptation à son handicap. Il faut 50 000 euros de plus pour préparer son véhicule. 
Denis a déjà obtenu son code mais il risque d'en perdre le bénéfice, faute de voiture. Ses collègues de travail ont créé une association pour lui venir en aide : autonomie pour tous, afin de récolter 50 000 euros de dons. Pour l'instant, les dons ont été importants (17 000 euros) mais il manque encore 33 000 euros pour mener le projet à bien.

33 000 euros adapter un véhicule



Appel au don : conduite et handicap

 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus