Centrale de Belleville sur Loire: l'ASN relève des problèmes de protection pour les salariés sous-traitants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ch.Launay

L’Autorité de sureté nucléaire a réalisé cet été cinq inspections inopinées à la centrale de Belleville-sur Loire. Elles ont permis de relever des manquements dans le niveau d’information dont disposaient les salariés sous-traitants sur les risques auxquels ils étaient exposés.

L’autorité de sureté nucléaire a réalisé en août et en septembre cinq inspections inopinées à la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher). Le réacteur n°1 était alors à l’arrêt pour des opérations de maintenance. A cette occasion, rapporte France Bleu Orléans, les inspecteurs ont constaté que sur l'un des chantiers "où il pouvait y avoir un risque d’anoxie, (CAD un manque d’oxygène), les agents ne portaient pas d’appareil pouvant les alerter de ce danger". 

Autre anomalie relevée par l'ASN, les agents intervenants sur les chantiers ne portent pas toujours les vêtements adéquats pour se prémunir de la contamination. Comme ce 2 août dernier où 40m3 d’eau de la piscine du réacteur ont débordé contaminant des locaux qui ont été nettoyés sans que "les équipements nécessaires pour procéder à la décontamination (sur-bottes, sur-tenues) ne soient entièrement portés par les prestataires".

Si l’ASN admet que ce sont de petits écarts, elle a néanmoins fait parvenir un courrier à la centrale de Belleville-sur-Loir mardi dernier assorti de 10 demandes d’ « actions correctives » auquel la centrale devra répondre pour le prochain arrêt du réacteur prévu au printemps 2015