• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Découverte de tunnels médiévaux aux Portes du Loiret

© Service d'Archéologie Préventive du Loiret
© Service d'Archéologie Préventive du Loiret

Sur la ZAC des portes du Loiret à Saran, 5 souterrains médiévaux découverts en 2012 sont scrutés chaque jour. Les archéologues les dégagent et les étudient avant que le centre d'hébergement et d'accueil des jeunes et sportifs de haut niveau et aussi des logements soient construits sur le site.

Par D.Cros - Ch.L

Certains mesurent plusieurs mètres de long et se trouvent à plus de deux mètres de profondeur. Ces souterrains médiévaux (VIe-XIe siècles) ont été mis au jour au cours de fouilles préventives, obligatoires avant tous travaux d'aménagement ou de construction.

Le site est exceptionnel car il ne comporte non pas une mais cinq galeries dont l'accès se fait par des trous extrêmement étroits. Pouvant servir de refuge en cas d'agression extérieure ou de lieu de stockage, ces souterrains étaient accessibles directement depuis les habitations. L'entrée de la galerie pouvait être dissimulée par une chatière ou encore une trappe dans un plancher. Sur les parois, les archéologues ont découvert de petites niches qui servaient à accueillir les lampes nécessaires à l'éclairage pour se rendre jusqu'au fond du tunnel, où, prévoyants, les bâtisseurs de cet habitat rural médiéval avaient fait creuser un puits.
Entrée d'un tunnel. / © Service d'Archéologie Préventive du Loiret
Entrée d'un tunnel. / © Service d'Archéologie Préventive du Loiret

Les fouilles terminées, il sera impossible de conserver ces souterrains. Tous seront entièrement rebouchés pour laisser place à de nouvelles constructions. 

Les archéologues du département du Loiret avaient déjà découvert des galeries à Ormes et sur le chantier de l'autoroute A 19. Sur le site de Saran, les fouilles se termineront au mois de novembre.

► Reportage d'Amélie Rigodanzo et Pierre-Dominique Lepais

Découverte de tunnels sur la ZAC Portes du Loiret
Intervenants: Amélie Laurent (Dehecq Responsable d'opération archéologique - Service d'archéologie préventive du Loiret) et Justin Hahn (Technicien archéologue)

 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus