Cet article date de plus de 6 ans

Montargis : le maire inflige une amende à la communauté musulmane locale

La communauté musulmane de Montargis était dans la rue samedi dernier pour distribuer des roses aux passants. Une fleur utilisée pour balayer les préjugés sur l'Islam. L'initiative a été très mal perçue par la mairie qui l'avait interdite. Aujourd'hui, Jean-Pierre Door sanctionne l'association. 
Une rose contre les amalgames et pour plus de dialogue
Une rose contre les amalgames et pour plus de dialogue © france 3 Centre
35 euros. C'est le montant de la contravention que le maire (UMP) de Montargis, Jean-Pierre Door, a infligé à la communauté musulmane montargoise. Celui-ci a décidé d'user de son statut d'officier de police judiciaire pour sanctionner ceux qui ont distribué des roses aux passants samedi, sans son autorisation.

Un stand en ville interdit

La communauté musulmane de Montargis, rattachée à la Confédération Islamique du Millî Görüs, avait demandé plusieurs jours auparavant à pouvoir tenir un stand en centre-ville pour mettre en place cette action. La mairie avait interdit l'événement. Au micro de notre équipe, l'édile Jean-Pierre Door avait expliqué sa décision : "On rentre dans ce cas-là dans un prosélytisme religieux qui est totalement interdit".

Balayer les préjugés

Les musulmans de Montargis ont tenu malgré tout à organiser leur manifestation. Pour eux, le contexte actuel d'islamophobie rendait incontournable cette action, un mois et demi après les attentats de Paris. Symbole du prophète Mahomet, la fleur devait permettre d'entamer une discussion avec les passants, d'expliquer que l'Islam n'est pas une religion violente et de balayer les préjugés. 

Plusieurs villes d'Europe concernées 

D'autres manifestations ont eu lieu à Vienne en Autriche et à Berlin en Allemagne où la Confédération Islamique Milli Görüs turque regroupe plusieurs centaines de milliers de membres. En région Centre-Val de Loire, une distribution était également organisée à Blois




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique