Berry : découvrez l'univers de la sorcellerie avant les fêtes d'Halloween

© CC / Pixabay
© CC / Pixabay

Le Berry, terre de superstition, à longtemps servi d'écrin aux légendes, aux mythes, aux petits secrets et aux belles histoires de sorcellerie. À une époque les magnétiseurs et radiesthésistes étaient qualifiés de sorciers... Alors la sorcellerie existe-t-elle vraiment ?

Par Anne Lepais

Halloween c'est dans un peu plus d'une semaine. On connaît les traditionnels bonbons que l'on distribue aux enfants, ou encore les incontournable déguisements : des monstres dégoulinants de sang, des clowns maléfiques, des têtes de mort, ou encore d'affreuses sorcières.

Avant de plonger dans l'univers de la sorcellerie, nous vous proposons de répondre à quelques questions afin de tester vos connaissances sur l'univers d'Halloween ▼


La légende est tenace.

Depuis le moyen-âge, le Berry serait une terre de sorciers...
L'histoire commence en 1582 avec le célèbre procés de Concressault dans le Cher. Le juge du village aurait envoyé cinq personnes à la pendaison et au bûcher parce qu’un enfant de 12 ans aurait été ensorcellé par son cousin quand il gardait les chèvres au bord de la grande sauldre. À cette époque les païens, envoyés au bûcher, étaient responsables de tous les maux du village : un orage qui détruisait une récolte, une vache qui ne donnait plus de lait, un veau qui mourait sans raison ... On cherchait un coupable certain qu'il avait lancé un sortilège.

On prête au Berry une longue histoire en matière de sorcellerie, il était donc évident d'y trouver un  musée. Créé en 1993 par les époux Van Poucke, Le musée de la sorcellerie à Concressault a fermé ses portes en 2017 faute de repreneurs.
Après démontage, dragons, sorcières, grimoires et chaudrons ont pris des chemins différents, certains pour l' Espagne d'autres sont restés quelque part en France... 25 ans après son ouverture et 900 000 visiteurs plus tard, la page s'est tournée et la magie s'est envolée. 
Cependant en Centre-Val de Loire, petits et grands trouveront leur bonheur dans les nombreuses animations spécial Halloween proposées pendant cette fin d'octobre : visites ludiques de châteaux, zoos, jeux de piste, spectacle de magie, chasse au trésor, escape game… Vous avez le choix ! 


La sorcellerie : une pratique normale mais toujours aussi intrigante

Bien loin de celles que l'on peut imaginer, Sophie Libert est bel et bien une sorcière. Elle peut s'immiscer dans le monde des morts et entrer en contact avec des esprits...
Des rencontres avec l'au-delà qui durent depuis plusieurs années, intimement liées à sa pratique du "wiccanisme" : une religion, une croyance, inspirée du "paganisme". Elle honore la nature, rend grâce à la lune pour entretenir sa partie féminine, elle vie au quotidien dans une ambiance mystique, propice à la sorcellerie qu'elle a réussi à apprivoiser.

Les sorcières au moyen-âge étaient le médecin du village

 
Sophie Libert, sorcière à Vailly-sur-Sauldre dans le Cher
 
Une vie de dogme et d'incantation... Sans baguette magique, avec les pieds bien ancrés sur terre et un quotidien que Sophie trouve bien terre-à-terre, parfois, et pas trop normal pour une sorcière, mais toujours aussi intrigante.
 
La sorcellerie dans son quotidien


Un monde à la portée de tous

Pour combattre le mal, certaines personnes récitent des prières transmises de génération en génération, en lien direct avec l'au-delà. Elles agissent même à distance à travers une photo. D'autres travaillent avec un pendule. Libre à chacun de croire ou pas à l'efficacité de ces pratiques.
Pour Sophie Libert pas besoin de balai, de chapeau pointu, tout est intuitif, n'importe qui peut devenir sorcier ou sorcière il suffit de laisser parler son instinct et de prendre le temps de s'écouter. Pas la peine d'avoir des dons ce sont justes des capacités oubliées qui ne demandent qu'à être développées.

 

Tout le monde peut être sorcier ou sorcière, il faut laisser parler son instinct. Vous pouvez développer vos capacités, comme moi 

 
Tout le monde peut prendre sa place


 

Des formes de sorcellerie

La Wicca :
Elle est néo-païenne, c'est une version moderne de la sorcellerie. Elle a été fondée par Gerald Gardner dans le milieu des années 1900. Comme la plupart des systèmes de croyance païennes, la wicca est une religion basée sur la nature. Les Wiccans vénèrent la nature et sa divinité dualiste (aspect masculin et féminin). Certains wiccans pratiquent la magie, d'autres pas. La Wicca à tout de même ses racines dans le culte de la déesse et de la sorcellerie.

Le paganisme :
L'origine du mot « païen » vient du mot latin « paganus ». Le problème est que personne n'a vraiment compris la signification exacte du mot latin. Aujourd'hui le mot « paganisme » est utilisé de façon à décrire de manière collective tous les non-chrétiens. En d'autres termes, les wiccans et les sorciers -sorcières sont aussi des païens.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus