• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Coupe de France : Châteauroux éliminé par Lorient avec les honneurs

Madjeed Waris et les Lorientais en blanc ont su se sortir du piège castelroussin en s'imposant 3 buts à 2 après prolongation. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/ Joël Le Gall
Madjeed Waris et les Lorientais en blanc ont su se sortir du piège castelroussin en s'imposant 3 buts à 2 après prolongation. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/ Joël Le Gall

Les Castelroussins ont de quoi nourrir des regrets. Ils s’inclinent de justesse face à Lorient en 16ème de finale de Coupe de France face à Lorient 3 buts à 2 après prolongation.

Par Arnaud Moreau

La logique a malheureusement été respectée pour Châteauroux ce mercredi en coupe de France. A domicile au stade Gaston Petit, la Berrichonne, équipe de National s’est inclinée face à Lorient. Les Bretons, pensionnaires de Ligue 1 et évoluant deux divisions au-dessus, ont fait valoir leur expérience et leur métier.

Le résumé du match
résumé du match Châteauroux - Lorient
Résumé du match Châteauroux - Lorient en 16emes de finale de la Coupe de France. Lorient l'emporte 3 buts à 2 après prolongation. Match disputé le 31/01/2017 - France 3 Centre - Arnaud Moreau ; Olivier Lopez


Il ne fallait pas être en retard dans cette rencontre qui démarrait à 18h : Oumare Tounkara ouvrait le score un peu à la surprise générale à la 5ème minute pour la Berrichonne sur un ballon reçu en profondeur.

Châteauroux maîtrisait parfaitement son sujet et manquait même de doubler la marque quelques minutes plus tard par Mehdi Merghem qui s’élançait plus haut que tout le monde. Lorient, bien que fébrile en défense, se montrait tout de même dangereux sur un coup franc de Walid Mesloub à la demi-heure de jeu. Jordan Siebatcheu, nouvelle recrue de la Berrichonne, ratait aussi de peu le cadre lorientais juste avant la pause.


Un scénario presque parfait


Malheureusement pour Châteauroux, Jimmy Cabot faisait un festival et permettait à Lorient d’égaliser dès la reprise. Loin de désespérer, les Castelroussins repartaient à l’attaque et sur un centre venu de la droite, Siebatcheu, de la tête, inscrivait le but du 2-1 à la 62ème minute. Le stade Gaston-Petit se levait à nouveau, sans doute en se disant que le plus dur avait été fait.

Michel Estevan, l’entraîneur de la Berrichonne, décidait alors de renforcer sa défense et faisait passer son équipe à cinq joueurs derrière: « Malheureusement il y eu une incompréhension sur le couloir droit. J’aurais dû attendre un peu pour faire ce changement ».

En effet, les Bretons, très réalistes, parvenaient à égaliser à la 78ème en passant par ce côté. Philippoteaux centrait pour Cafu qui reprenait de la tête. Direction les prolongations, exercice souvent au désavantage de l’équipe la plus faible hiérarchiquement. A force de subir les assauts lorientais, Châteauroux finissait par craquer à la 11ème minute. Alodo Angoula déséquilibrait Cafu dans la surface, verdict de l’arbitre : pénalty et deuxième carton jaune valant une expulsion. Cafu se faisait justice lui-même et donnait la victoire à Lorient 3 buts à 2.

Un autre pénalty fut même sifflé avant la fin du match mais le gardien berrichon, Remi Pillot, parvenait à le détourner. La Berrichonne restait ainsi sur une défaite honorable qui pouvait laisser des regrets. Il faudra maintenant s’inspirer de ce match pour reproduire une telle performance en championnat de National. Les Castelroussins sont 3ème au classement à trois points d’une deuxième place qui leur permettrait d’accéder directement en Ligue 2.

Sur le même sujet

Bourges : l'hyper centre-ville limité à 20 km/h

Les + Lus