Bilan après le 1er tour des élections régionales

le FN crée la surprise au 1er tour des élections régionales
le FN crée la surprise au 1er tour des élections régionales

La vague bleue Marine atteint aussi la région Centre-Val de Loire. L'alliance de la droite a bien fonctionné, mais pas suffisamment et la gauche est incertaine. 

Par Elsa Cadier

Le Front National en tête après le 1er tour

Il faut bien le dire, le Front National (30,49% des suffrages) marque les esprits au lendemain de ce 1er tour. Le vote de ce dimanche est quasiment conforme au dernier sondage Ipsos / Le Monde qui plaçait la région dans les 6 où le parti de Marine Lepen serait en tête et crédité de 31 % des voix. 31,92 % même pour le FN dans le Loiret. Son meilleur score.

Quelques temps après les résultats, les réactions sur les réseaux sociaux affluent. Déception, colère, abstention forte : 50,46 %... Philippe Vigier, tête de liste de l'Union de la droite appel au rassemblement au second tour :

Le vote Front National, c'est la désespérance. Nous allons redoubler d'efforts et nous gagnerons

Un vote FN plutôt rural

Dans les grandes villes de la région, le vote s'est porté plutôt à gauche. La liste de François Bonneau récolte à Tours (Indre-et-Loire) 31,19 % des voix et 30, 73 % à Orléans (Loiret). 

C'est dans les zones plutôt rurales que les votes se sont portés sur le Front National : 31, 87 % à Pithiviers ou encore 28,93 % à Montargis pour la liste de Philippe Loiseau. A Chartres (Eure-et-Loir), Philippe Vigier totalise 32,35 % et à Bourges (Cher) et Blois (Loir-et-Cher), la liste PS l'emporte avec respectivement 29,01 % et 33,84 %.

►Explications de Corinne Bian Rosa
Vote FN en région Centre-Val de Loire
Le FN arrive en tête aussi en région Centre-Val de Loire après le 1er tour des régionales. Explications - C. Bian Rosa

Les résultats par département

Cher 
Indre-et-Loire
Eure-et-Loir
Loir-et-Cher
Indre
Loiret

Le second tour s'annonce serré

Le Front National va surfer sur sa vague bleue et chercher à conforter sa position notamment en essayant de récolter les voix de Debout la France d'Alix Penloup (4,5 %). 

La droite républicaine (liste de Philippe Vigier) qui rassemble Les Républicains, l’UDI et le Modem a remporté 26,25% des voix. Elle s’attendait à dominer largement le Parti Socialiste, mais n'a pas dégagé un résultat suffisamment important pour rivaliser avec le FN. Elle est au coude à coude avec la liste de François Bonneau (Parti Socialiste, le PRG, l'UDE et CAP 21) qui remporte 24,31% des voix. La tâche ne sera pas facile.

Une tripolarisation au second tour

Il y a aura donc trois partis au second tour, le FN, le PS et UDI-LR-Modem. Ce qui donne une hypothèse de forte incertitude. François Bonneau devra aller chercher les voix du Front de Gauche (liste de Nicolas Sansu 4,59 %) et d'Europe Ecologie les Verts (6,6 %). La droite républicaine devra elle, compter sur les petites forces de droite libérale (UPR : 1,48 %) ou encore sur Debout la France. 

Les candidats ont jusqu'à mardi pour fusionner avant le second tour. Nicolas Sansu, liste Front de Gauche, même s'il n'a pas atteint les 5 % pour pouvoir fusionner, a, dès dimanche soir appelé à voter pour la liste de François Bonneau. 

►Lire aussi 
►Lire aussi
►La journée du 1er tour de Philippe Vigier, tête de liste UDI-LR-Modem
Soirée du 1er tour des élections régionales pour Philippe Vigier
Soirée du 1er tour avec Philippe Vigier, tête de liste UDI-LR-Modem. Il obtient 26,25 % des voix - A. Heudes


►La journée particulière de François Bonneau, tête de liste PS-PRG

La journée particulière de François Bonneau
Tête de liste PS, nous avons suivi François Bonneau dans sa journée du 1er tour des élections régionales - X. Naizet




 

Sur le même sujet

Les + Lus