Affaire Arthur Noyer : l'incompréhension des parents de la victime après la requalification de l'assassinat en meurtre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Boris Granger

Le jeudi 13 février, le procureur de la République de Chambéry requalifiait dans son réquisitoire l'accusation d'assassinat d'Arthur Noyer en meurtre. Au matin de ce jeudi 20 février, les parents de la victime ont réagi à ce nouveau rebondissement.

Nordahl Lelandais avait-il prémédité la mort d'Arthur Noyer ou non? Le procureur de la République de Chambéry a requalifié ce qui jusqu'à présent était considéré comme un assassinat en meurtre. C'est ce que les parents de la victime ont appris le jeudi 13 février en consultant le réquisitoire du parquet.

On est passé par l'anéantissement, puis la colère, et enfin l'incompréhension, a déclaré la mère d'Arthur Noyer lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi 20 février. On lui déroule le tapis rouge. Ce n'est plus à lui de prouver qu'il n'avait pas prémédité son geste mais à nous, qui n'avons rien demandé, de nous battre pour que l'assassinat soit reconnu.

 

Chef d'accusation jamais contesté jusqu'à présent

Depuis décembre 2017, lorsque Nordahl Lelandais avait été mis en examen pour assassinat, le chef d'inculpation n'avait jamais été contesté. Ce nouveau rebondissement alors que l'instruction touche à sa fin a, depuis la semaine dernière, fait la une de nombreux titres de presse et chaines de télévision. Ce que Maître Boulloud, l'avocat de la famille, déplore.


"Cette réquisition n'est qu'un avis, explique-t-il, mais dans l'esprit de ceux qui écoutent les informations divulguées, la messe est dite et ça change tout pour la souffrance de la famille Noyer." Pour l'avocat, la publication de ces informations vient entraver la sérénité des débats. "Il faut laisser au juge d'instruction le soin de rédiger son ordonnance de mise en accusation et nous lui faisons entièrement confiance."

Nordahl Lelandais avait reconnu en mars 2018 s'être battu avec Arthur Noyer. Bagarre qui avait entraîné la mort du caporal de 23 ans, membre du 13e Bataillon de chasseurs alpins. Le parquet de Chambéry considère que Nordahl Lelandais avait bien l'intention de tuer la victime au moment des faits mais qu'il n'avait pas prémédité son geste.
 

Un projet de loi pour rétablir l'équilibre

En cas d'accord du juge avec la requalification du procureur, la famille Noyer ne pourra pas faire appel. Face à ce qu'ils considèrent comme une injustice, Maître Boulloud et ses clients ont remis au député du Cher Loïc Kervran un projet de loi pour donner à la partie civile la possibilité de faire appel d'une ordonnance de mise en accusation. "Ce n'est pas pour nous, explique le père d'Arthur Noyer, mais pour le respect des familles qui vivront la même chose que nous à l'avenir."