Commande record d'Airbus : dans le Berry on se frotte les mains

C'est une commande historique pour Airbus !  49,5 milliards de dollars pour acheter 430 avions de la famille A320 qui voleront pour des sociétés à bas coût. Cette 'méga-commande' ne profite pas seulement à Toulouse, les entreprises locales vont également en bénéficier. 

Archives Novembre 2017. L'usine Airbus à Montoir de Bretagne près de Saint-Nazaire
Archives Novembre 2017. L'usine Airbus à Montoir de Bretagne près de Saint-Nazaire © O. LANRIVAIN - Max PPP
Il s'agit de l'une des commandes les plus importantes en volume jamais annoncées dans le secteur, et le plus important nombre d'appareils vendus en une fois signée par Airbus. Airbus a décroché une commande historique de 430 moyen-courriers de la famille A320 par la société américaine d'investissements Indigo Partners, pour un montant de 49,5 milliards de dollars (42 milliards d'euros), prix catalogue, annonce le groupe aéronautique sur son compte Twitter.

Les sous-traitants se frottent les mains dans le Berry

Dans le Berry, il y a beaucoup équipementiers pour l'aéronautique. A Châteauroux il y a Zodiac, à Bourges Auxitrol SA et Michelin à St Doulchard.  Les commandes d'Airbus vont faire décoller ces entreprises de sous-traitance. 

A Bourges, chez Seco Tools, on se frotte les mains ! Ici, on fabrique par exemple les pièces du moteur Leap produit par Safran. L'usine est spécialisée en fraisage et tournage, de la mécanique de précision. Seco Tools réalise 40% de son chiffre d'affaires dans le secteur aérien. Un chiffre en constante augmentation. 

C'est une belle victoire pour l'industrie française. Chez Seco, même si il n'y a pas de retour direct, c'est un carnet de commande qui va s'allonger et une garantie de travail pour les salariés de l'industrie mécanique, explique Thierry Cros, Pdg de Seco Tools.

Le groupe Seco Tools investit 1 million et demi par an dans la robotisation de ses machine. Depuis septembre, les salariés travaillent 7 jours sur 7 pour faire face à une augmentation de la production. 

Chez Michelin, à l'usine de Saint-Doulchard, on ne regrette pas d'avoir pris le virage de l'aéronautique ! C'est l'un des leaders du secteur… qui fournit Airbus et l'américain Boeing. 120 000 pneus neufs ou rechapés sortent de l'usine tous les ans et sont soumis aux stricts contrôles de l'aviation civile, car c'est une pièce maîtresse de l'avion.
Ces pneus de 120 kilos subissent des variations de température très fortes : de -50 degrés quand ils sont en vol, à 200 degrés lors de l'atterrissage de l'avion. Alors, les commandes d'Airbus rassurent le célèbre Bibendum.

Nous sommes déjà depuis quelques années d'anticiper toute cette évolution du marché. l'aviation commerciale se développant, le site a embauché plus de 300 personnes en 4 ans.

Ce qui nous a permis d'augmenter notre taux de production de 40 % en quelques années.  On verra ce que nous réserve l'avenir mais on est très confiant," explique Miguel Gimenez de Cordoba, directeur Michelin.
Une confiance à long terme : après les fabricants, ce seront les compagnies aériennes qui deviendront les clients de Michelin pour assurer le suivi et l'entretien des pneus des avions. L'aéronautique présente des perspectives de croissance importantes : le marché de l'aviation commerciale devrait doubler d'ici 2035.
 

 

youtube : Commande record d'Airbus : dans le Berry on se frotte les mains

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie