• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Un centre LBGTI à Vierzon, “pour plus de visibilité en milieu rural”

© CVDL
© CVDL

Au 3 place Gallerand à Vierzon, le tout jeune centre Berry LGBTI de Vierzon arbore ses couleurs les plus vives. L’arc-en-ciel symbole de la diversité et de la tolérance, adopté par la communauté dans les années 70, décore fièrement la devanture de l’ancienne boutique.  
 

Par Juliette Roché

Le centre Berry LGBTI de Vierzon a ouvert le 19 janvier 2019. En 4 mois d’existence, ce lieu tient déjà une place importante dans la ville. Un local aux couleurs de l’arc-en-ciel, un lieu qui accroche l’œil et forcément attire le passant. Et c’est bien le but, "il faut se rendre visible, s’afficher et être dans la proximité…" explique le fondateur Emmanuel Ducarteron, Président de l’association LBGTI Berry.


Pourquoi Vierzon ?

Emmanuel Ducarteron a pris l’initiative d’ouvrir ce centre LGBTI en zone rurale pour plusieurs raisons. Celle d’être l’enfant du pays. Né à Reuillly, il entre au collège à Vierzon où il subit un harcèlement scolaire au quotidien. Et puis, après des années d’engagement pour la communauté LGBTI à Paris et un travail sur les discriminations et les rapports de domination, il constate "un désert sur ces thématiques en milieu rural."


Un lieu de parole et d'écoute

Aujourd’hui, le centre est un lieu d’accueil, d’écoute et d’information pour la communauté LGBTI mais aussi toute personne intéressée par le sujet. La permanence du samedi après-midi (16h-18h) est tenue le plus souvent par James Tanay, un bénévole. C’est lui qui tend une oreille bienveillante à ceux qui poussent la porte du centre.

Je suis dans l’écoute, ceux qui viennent nous voir ont besoin de parler. Je les aide à s’accepter aussi. 


Depuis l’ouverture, James ne s’ennuie pas les samedis de permanence : "nous avons près de trois nouveaux contacts par mois avec des personnes LGBTI ou des curieux… et je prends le temps avec chacun."


Le centre est un lieu d’écoute et d’information. De la procréation médicalement assistée au parcours de transition, une belle somme de documentation est disponible. "L'idée est aussi de faire parvenir jusqu'à chez nous toute la documentation produite par les divers associations comme Le Refuge, SOS homophobie ou la DILRAH (Délégation Interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT.) " précise Emmanuel Ducarteron. 

La toute jeune association montée en juin 2017 compte 25 adhérents et bénévoles. Un démarrage inattendu pour le président de l'association pour autant, le recrutement continu. Depuis trois ans, Berry LGBTI organise une marche annuelle. Après Vierzon, Châteauroux, c'est au tour de Bourges d'accueillir cette marche des diversités le samedi 6 juillet prochain

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Débat sur la réforme des retraites -Orléans (mars 2019)

Les + Lus