Cinq personnes arrêtées après le démantèlement d'un réseau de proxénétisme dans la forêt de Vierzon

Publié le
Écrit par Thomas Hermans

Des informations de l'ONG ont permis le démantèlement d'un réseau qui prostituait une dizaine de jeunes femmes d'origine bulgare dans la forêt de Vierzon. Les suspects encourent jusqu'à 10 ans de prison et 150 000 euros d'amende.

Cinq personnes ont été mises en examen ce jeudi 19 mai pour proxénétisme aggravé en réunion, a annoncé le procureur de Bourges Joël Garrigue dans un communiqué. Selon le parquet, plusieurs victimes d'origine bulgare ont été "amenées sur le territoire national en vue de les prostituer" dans la forêt de Vierzon. En tout, le réseau de proxénétisme exploitait une dizaine de jeunes femmes.

Les investigations ont été menées à la suite de la remontée d'informations menées par les services de l'Office national des forêts (ONF) le groupement de gendarmerie du Cher. Les suspects -quatre hommes et une femme âgés de 27 à 59 ans- ont été interpellés le 16 mai. Selon le communiqué du parquet, "plusieurs véhicules et près de 30 000 euros en numéraire" ont été saisis lors de perquisitions.

Les cinq personnes ont été placées en détention provisoire ce jeudi après présentation au juge des libertés et de la détention. Selon le procureur de Bourges, les investigations devraient se poursuivre. Le proxénétisme aggravé est puni d'une peine maximale de 10 ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende.