Coronavirus : le nombre de demandeurs d'emploi en forte hausse au mois de mars en Centre-Val de Loire

Le nombre de demandeurs d'emploi a baissé dans la région au 1er semestre 2020. Une moyenne qui cache le difficile mois de mars, qui accuse le coup de la fermeture des commerces et du confinement.

Une agence Pôle Emploi, à Montpellier - Photo d'illustration
Une agence Pôle Emploi, à Montpellier - Photo d'illustration © PASCAL GUYOT / AFP
Si l'on se fie aux chiffres du trimestre, on n'y voit que du feu. Au total, 209 260 personnes sont demandeuses d'emploi pour cette première période de 2020 dans les catégories A, B et C. "Ce nombre baisse de 0,9 % sur le trimestre et de 4,4 % sur un an" constate l'antenne régionale de Pôle Emploi.

Sur le trimestre, des chiffres encourageants


La baisse est encore plus sensible pour les personnes qui n'exercent aucune activité professionnelle (catégorie A), avec une baisse de 1,1%. Ce chiffre a ainsi atteint son plus bas niveau depuis 2013. Ce trimestre, ce sont les départements d'Eure-et-Loir et d'Indre-et-Loire qui connaissent l'évolution la plus positive, avec près de 2% de demandeurs d'emploi en moins. Sur l'année, la médaille revient au Loir-et-Cher : - 6,8% en un an.

Il faut rappeler cependant qu'une partie de la baisse enregistrée par rapport à l'année dernière est à mettre en rapport avec la réforme de l'assurance chômage, mise en application en novembre 2019, et qui a considérablement durci les conditions d'éligibilité à une indemnisation.


Mars, un mois de crise


Ces chiffres encourageants auraient pu l'être davantage si le mois de mars n'était pas venu troubler la fête. Un autre organisme, la Direccte, s'est prêté à l'exercice du bilan mensuel, qui "permet de fournir des indications sur l’ampleur du choc en cours".
 
Sur ce seul mois de mars, le chômage en Centre-Val de Loire connaît une hausse de +5,8% de demandeurs d'emplois de la catégorie A. Chez les catégories moins favorisées par le marché de l'emploi, le constat est pénible. Parmi ces demandeurs d'emploi, 14,9% sont des jeunes ; 26,9% des seniors et 48,7% sont des femmes.

L'arrêt de l'activité avec l'annonce de la fermeture des commerces, puis du confinement, a particulièrement touché l'Indre, qui enregistre une hausse de 7,7%. A l'autre extrémité du spectre, le Loiret n'accuse "que" 3,8% d'augmentation. Sur une évolution à plus long terme, la tendance est moins marquée. Le nombre total de demandeurs d'emploi (Cat. A) en mars 2020 est 2,8% plus élevé qu'il ne l'était en décembre 2019.

Selon Capital, l'exécutif a reporté à septembre l'application du second volet de sa réforme, qui devait durcir les conditions d'éligibilité pour les travailleurs précaires en contrats courts (catégories B et C). La règle entrée en vigueur en novembre, elle, n'a pas été assouplie.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie coronavirus santé société région centre val-de-loire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter