Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne

Etang de Brenne / © France 3 Centre-Val de Loire
Etang de Brenne / © France 3 Centre-Val de Loire

Découvrez les coulisses de la Maison du Parc naturel de la Brenne à quelques encablures de Rosnay dans l’Indre qui accueille chaque année quelques 70 000 visiteurs attirés par les animations, expositions, visites découvertes, proposées par le Parc naturel régional de la Brenne

Par Catherine Lacroix / A.Lps

Feuilleton de la rédaction 

préparé par Catherine Lacroix, Jean-Philippe Pazzini et Delphine Vandal Morin

Installée dans les corps de logis d’une ancienne ferme typique de cet endroit, on y trouve les services administratifs et techniques, et surtout une boutique de producteurs et un restaurant  qui attirent  une foule importante toute l’année. Ces  structures ne ferment d’ailleurs que le jour de Noël et celui du jour de l’an. Nous avons choisi de suivre ceux qui travaillent ici. Rendez-vous dans les coulisses de la Boutique , du restaurant , mais aussi de la brigade de lutte contre les espèces exotiques envahissantes, ou de l’équipe de la réserve, qui protège prairies et étangs. Et les fait découvrir aux visiteurs

Episode 1 : La boutique du Parc

120 producteurs, 3000 références . On y trouve tout ce que le territoire produit. A boire à manger bien sûr. Pour gérer cet endroit Marika Bruce, autrichienne d’origine, gère de main de maître cette vitrine des savoir-faire locaux. La boutique sert aussi d’accueil aux touristes de passage, de site de réservation pour les diverses animations du territoire. En tout trois personnes se relaient pour assurer le bon fonctionnement du lieu. Vous l’aurez deviné. Il faut être polyvalent pour travailler là !
Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép. 1/4 la boutique du Parc
120 producteurs, 3000 références . On y trouve tout ce que le territoire produit. - France 3 Centre-Val de Loire - Catherine Lacroix, Jean-Philippe Pazzini et Delphine Morin-Vandal


Episode 2 : les gardiens de la réserve naturelle régionale

Le volet environnemental est prioritaire dans une structure comme le Parc Naturel de la Brenne. La réserve naturelle s'étend sur 324 hectares, étangs et prairies. Une équipe de quatre personnes travaillent à la conservation des sites, de la nature faune et flore et à l’accueil du public, sur les observatoires mis en place et à la Maison de la Nature et de la réserve de Chérine.

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép. 2/4 les gardiens de la réserve naturelle régionale


Episode 3 : la brigade contre les espèces exotiques envahissantes

Même classé ou protégé, un site n’est jamais à l’abri des prédateurs  qui menacent sa survie. En Brenne, les responsables du Parc ont dû créer  une brigade contre les espèces exotiques envahissantes. Flore ou faune étrangères qui colonisent les étangs  et détruisent le milieu naturel. Comme la jussie ou l’écrevisse rouge de Louisiane. Quatre personnes y travaillent et apportent leur expérience aux propriétaires d’étangs qui le souhaitent.
 

La Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép. 3/4
En Brenne, les responsables du Parc ont dû créer une brigade contre les espèces exotiques envahissantes.  - France 3 Centre-Val de Loire - Catherine Lacroix, Jean-Philippe Pazzini et Bénédicte Biraud


Episode 4 : le restaurant

On ne pouvait pas faire l’économie d’un détour par les cuisines  du restaurant de la Maison du Parc. Ses tartines, ses frites de carpes et ses crêpes ont depuis longtemps fait sa réputation. Géré avec la boutique par une association, depuis 23 ans, ouvert uniquement à midi, il sert 24 000 repas par an et 25 000 crêpes. Son personnel ne changerait pour rien au monde d’établissement.
 

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4
le restaurant : On ne pouvait pas faire l’économie d’un détour par les cuisines du restaurant de la Maison du Parc. Ses tartines, ses frites de carpes et ses crêpes ont depuis longtemps fait sa réputation. Géré avec la boutique par une association, depuis 23 ans, ouvert uniquement à midi, il sert 24 000 repas par an et 25 000 crêpes. Son personnel ne changerait pour rien au monde d’établissement. - France 3 Centre-Val de Loire - Catherine Lacroix, Jean-Philippe Pazzini et Delphine Morin-Vandal

 

Sur le même sujet

Le retour des ceintures amérindiennes

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne