• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Déremboursement de l'homéopathie : chez Boiron à Montrichard, les salariés mobilisés

Salariés et défenseurs de l'homéopathie manifestent à Montrichard (Loir-et-Cher) / © Théophile M'Baka - France 3 Centre-Val de Loire
Salariés et défenseurs de l'homéopathie manifestent à Montrichard (Loir-et-Cher) / © Théophile M'Baka - France 3 Centre-Val de Loire

Les préconisations de la Haute Autorité de Santé sonnent ou presque le glas de l'homéopathie. Son efficacité est jugée insuffisante. A Montrichard, site de Boiron dans le Loir-et-Cher, la riposte s'organise.

Par Theophile Mbaka

" Nous n'allons pas nous laisser faire. Cette décision est injuste. Nous demandons un réexamen des differentes études" - Directrice du Site de Boiron, Carine Jaubertie

La décision de la Haute Autorité de Santé était à peine annoncée qu'une délégation du groupe pharmaceutique Boiron s'est rendue dans la matinée du vendredi 28 juin à la Mairie de Montrichard.

A sa tête, la Directrice du Site de Boiron, Carine Jaubertie, accompagnée de plusieurs salariés, de pharmaciens d'officine et de patients.

La représentante du Comité social et économique (CSE) de Boiron Alexandra Dijoux, tenait comme un trophée, une pancarte sur laquelle était inscrite " MonHomeoMonChoix.fr 1.100.000 signatures ". C'est le résultat d'une pétition qui confirme, selon ses initiateurs, que la décision de dérembourser l'homéopathie va à l'encontre du sentiment du grand public.


Pourquoi s'acharner sur des traitements que 3/4 des Français plébiscitent?


Selon un sondage Odoxa publié en janvier 2019, 72% " des français croient aux bienfaits de l'homéopathie. C'est aussi le cas des membres de la délégation qui a été reçue par Damien Henault, le maire de Montrichard assisté de quelques élus. Plusieurs personnes ont pris la parole pour plaider la cause.

Parmi les témoignages émouvants, celui d'une patiente souffrant d'une grave maladie. Elle affirme que l'homéopathie lui a permis de supporter des traitements lourds sans effets secondaires: "Le déremboursement  risque d'augmenter considérablement le prix des traitements homéopathiques et de créer une rupture d'égalité entre ceux qui pourront payer et les autres."

Dans l'assistance, une pharmacienne d'officine. Elle admet que "si les bienfaits de l'homéopathie ne peuvent pas être prouvés, les granulés bien ciblés, procurent néanmoins du bien et restent efficaces." Il faut, a-t-elle conclu, "prendre la maladie et le patient, dans leur globalité ".

Avant de remettre symboliquement la pétition au maire de Montrichard, Carine Jaubertie, la directrice de Boiron a rappelé avec force, que le groupe pharmaceutique n'allait pas baisser les bras et qu'il restait très combatif.

Pourquoi maintenir le remboursement des médicaments homéopathiques ?


Dans un communiqué, la direction de Boiron a rappelé que "cette thérapeutique permet de soigner sans nuire, et limite le recours aux anti-inflammatoires, aux antibiotiques et aux anxiolytiques. De plus, elle est économique. Un patient coûte 35% de moins à la Sécurité sociale."

Puis vient l'argument massu, celui des emplois. La filière de l'homéopathie représente près de 3000 emplois en France dont 80 sur le site de Montrichard.

Selon les groupes pharmaceutiques, si le déremboursement est confirmé par Agnès Buzyn la Ministre de la Santé, un millier d'emplois risque d'être détruit dans la fillière homéopathie.
 

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus