• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10h50 sur France 3 Centre-Val de Loire
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

Du côté de chez Proust… Un concours et un livre fleurissent au printemps

Pour le centenaire des "Pastiches et mélanges" de Proust, la Société des Amis de Marcel Proust lance un concours d’écriture. Jérôme Bastianelli, son Président, nous en parlait dans "Ensemble, c’est mieux !". L’occasion de découvrir son dernier livre « La vraie vie de Vinteuil ».

Par Emilie Canton

Revoir l'émission

A la recherche d’un temps qui n’est pas perdu

Notre époque a du bon, de nous avoir redonné le goût d’écrire. Certes la qualité rédactionnelle de nos textos, emails et autres tweets laisse parfois à désirer, mais c’est un début. Alors si pour un temps, nous prenions le temps d’écrire. Ecrire « à la manière de ». S’ « inspirer » d’un auteur, pour « respirer » une histoire, notre histoire. Respirer parce qu’écrire fait du bien, c’est un formidable exutoire. Fiction ou réalité, qu’importe, raconter ou se raconter par écrit, ça a du bon. Plusieurs études sérieuses, dont certaines publiées par l’association américaine de psychologie sur sa revue « Journal of Experimental Psychology », démontrent depuis des années les bienfaits de la lecture et de l’écriture sur la douleur, la dépression, le stress, le vieillissement et même le sommeil. Comme quoi s’évader dans l’écriture, c’est partir à la recherche d’un temps qui n’est pas perdu.

Concours de pastiches proustiens : vous avez jusqu'au 31 mars pour envoyer vos copies !

En 1919, paraissait « Pastiches et mélanges » de Marcel Proust. Un ouvrage qui rassemble plusieurs articles de presse signés par l’auteur entre 1908 et 1909. C’est un exercice de style auquel il s’est livré pendant des années, nous laissant une quarantaine d’écrits du genre, dans des correspondances mais aussi (et c’est le plus connu) dans de dernier volume d’« A la recherche du temps perdu », où il pastiche le Journal des frères Goncourt. Pour lui rendre hommage et célébrer le centenaire de ses « Pastiches et mélanges », la Société des Amis de Marcel Proust a choisi de lancer un concours de pastiches proustiens.

Amateurs, professionnels et scolaires se sont déjà lancés dans l’aventure, mais il n’est pas trop tard pour jouer le jeu : vous avez jusqu’au 31 mars pour rendre vos copies et participer au concours, puisqu’il ne s’adresse pas qu’aux adhérents de l’association, mais aussi au tout public. A gagner : 3 prix par catégorie : 500, 300 et 200 euros. Mais le plaisir d’écrire pourrait vous surprendre et cela n’aura pas de prix.

Le principe du pastiche, c’est d’écrire à la manière d’un auteur, en poussant les traits, en exagérant son style. Avec un soupçon de moquerie et beaucoup d’admiration, on caricature pour s’imprégner de l’auteur. Après, l’histoire est libre. Pour ce concours, il ne s’agit pas d’écrire des pages et des pages, juste un petit texte.

Découvrir ou re-découvrir l’œuvre de Proust

C’est une invitation. Celle que nous lance la Société des Amis de Marcel Proust au travers de divers rendez-vous : expositions, concerts, colloques, théâtre et aujourd’hui ce concours. La S.A.M.P. siège à Illiers-Combray (28), dans la maison de tante Léonie. Là où Marcel, enfant, passait d’accoutumé ses vacances. Jérôme Bastianelli, par ailleurs Directeur général délégué du Musée du quai Branly à Paris, critique musical et biographe, préside l’association depuis 2018. Pour ce proustien conquis, féru et spécialiste, Proust a été un coup de foudre littéraire : "Proust est une découverte que j'ai faite au lycée, à l'occasion du bac français. Je n'avais jamais lu Proust. On nous a demandé de commenter "Albertine disparue", (...) j'ai eu une assez mauvaise note au Bac français mais la passion était née".

Jérôme Bastianelli, « La vraie vie de Vinteuil » : son dernier livre sorti début 2019 enquête dans l’imaginaire de Proust


De cette passion, Jérôme Bastianelli en a tiré des livres, qui nous invitent à entrer dans l’univers de Proust, l’un des auteurs français le plus lu dans le monde. En janvier dernier, est sorti « La vraie vie de Vinteuil » aux éditions Grasset, une biographie qui par son sous-titre « Proust n’a pas tout su » a de quoi piquer la curiosité des adeptes autant que des novices. Mais que raconte ce livre ? Jérôme Bastianelli nous en parlait sur le plateau d’ « Ensemble, c’est mieux ! » : "C'est la biographie fictive d'un compositeur qui tient un grand rôle dans "A la recherche du temps perdu" mais sur lequel Proust nous dit très peu de choses, alors, un peu à la manière d'un paléontologue qui reconstitue un squelette de dinosaure à partir de 2 ou 3 os ou de ces gens qui reconstituent des mosaïques de Pompeï à partir de quelques fragments, j'ai voulu réinventer la vie de ce personnage. (…) « La vraie vie de Vinteuil », c’est donc l'histoire de ce personnage proustien, Vinteuil, un compositeur incompris, dont on s'apercevra à la fin de sa vie et davantage à sa mort que c'était quelqu'un de génial. (…) « Proust n’a pas tout su », parce qu’on essaie d’imaginer que Vinteuil a vraiment existé, et que Proust n'a pas dit grand chose sur lui, parce que ce compositeur était quelqu'un de banal et qu’il n'a su à l’époque que peu de choses sur lui. (…) Avec ce livre, j'ai essayé de m'adresser à des gens qui n'avaient pas lu « A la recherche du temps perdu» ».

Après avoir écrit les biographies de Bizet et Mendelssohn, Jérôme Bastianelli orchestre ici la vie d’un compositeur fictif, comme une enquête dans l’imaginaire de Proust, avec du rythme et sans fausse note, pour qu’à la clé, chacun, à sa mesure, trouve dans la lecture des beaux textes, le plaisir que nous avions tous enfant de découvrir des histoires… Histoire de goûter un peu plus souvent à notre madeleine…
 

réactions aprés la visite