• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Dimanche en politique - Centre-Val de Loire

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique - Centre-Val de Loire

Les difficultés de recrutement en Centre-Val de Loire

© France 3 CVDL
© France 3 CVDL

Avec la reprise économique que connaît la France depuis quelques mois, et donc la région Centre-Val de Loire, de plus en plus d’entreprises se heurtent à des difficultés pour recruter du personnel. Un paradoxe quand on connaît les chiffres du chômage.

Par Anne Lepais

Revoir l'émission

Face aux difficultés de recrutement et pour contrer cette situation, les Comités de Développement de l’Emploi redoublent d’activité en prenant la suite des Services Publics de l’Emploi Locaux. Ils ont été mis en place dans tous les bassins d’emploi pour mobiliser les professionnel et les acteurs socio-économiques.

Le virage étant crucial, les sous-préfets ont été associés afin de coordonner les efforts. Il s’agit autant d’une bataille pour l’emploi qu’une mobilisation générale pour sensibiliser les personnes en recherche d’emploi. Et ce afin de les inciter à postuler dans des filières qui ne sont pas forcément dans leur domaine de compétence, mais qui peuvent le devenir grâce à la formation.


Pour parler des difficultés de recrutement dans la région, Franck Leroy recevra dans Dimanche en Politique :

  • Alex VAGNER, créateur de l’opération « 2000 emplois, 2000 sourires »
  • Samuel GESRET, sous-préfet de Chinon
  • Isabelle GAUDRON, vice-président du conseil régional, déléguée à la Formation professionnelle, à l’insertion et à l’orientation
  • Patrice GRELICHE, directeur de la DIRECCTE Centre-Val de Loire

Les difficultés de recrutement en 2 chiffres :

  • 43% des entreprises de Centre-Val de Loire connaissent des problèmes de recrutement
  • En France, 200 000 offres d’emploi sont abandonnées chaque année faute de candidats

► Dimanche en Politique, dimanche 1er avril à 11h30 sur France 3 Centre-Val de Loire

 

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien