• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Dimanche en politique - Centre-Val de Loire

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique - Centre-Val de Loire

Les Voix d'Orléans : informer à tout prix ?

Les Voix d'Orléans, rencontres de la francophonie avec cette question : faut-il informer à tout prix ?
Les Voix d'Orléans, rencontres de la francophonie avec cette question : faut-il informer à tout prix ?

A l'occasion des Voix d'Orléans qui se déroulent du 4 au 6 avril 2019 sur le thème de l'information, Lucie Cecconi présente un "Dimanche en Politique" en extérieur.

Par Nicolas Ricoud

Revoir l'émission

L'émission "Dimanche en Politique" du 7 avril 2019 est consacrée aux Voix d’Orléans, rencontres de la francophonie, dont la 4e édition se tient du 4 au 6 avril. Avec un débat autour de cette question : faut-il informer à tout prix ?
 

Pour en parler, Lucie Cecconi recevra des invités sur le plateau installé exceptionnellement au Campo Santo d'Orléans :
  • Mathieu Maillard, ancien journaliste et vidéaste indépendant
  • Amine Issa, ancienne responsable du master communication et information à l’université de Beyrouth avant de prendre des responsabilités au bloc national, un parti politique libanais
  • Alberic de Gouville, rédacteur en chef de France 24 et vice président de la Maison des Journalistes, qui accueille des journalistes exilés du monde entier.
Au cours de l'émission, différentes questions seront posées aux invités : est-ce possible d’informer en occultant une partie de soi qui s’appelle, précisément, la subjectivité ? Est-ce que le traitement de l'information peut faire la différence ? Faut-il informer ou surinformer ?
 

Hostilité envers les médias ?

En France, jamais l’hostilité à l’égard des médias et de ceux qui les composent n’aura été aussi grande. Des citoyens qui se méfient des médias - et des journalistes en particulier - ce n'est pas une évolution récente, mais un phénomène qui a pris une ampleur inédite dès les débuts du mouvement des Gilets jaunes. Aujourd’hui les journalistes sont les premiers à s'interroger sur ce désamour.

Les invités évoqueront aussi le sujet des fake news. 46%, soit près d’un Français sur deux, est confronté aux fausses informations au moins une fois par semaine selon un récent sondage La Croix qui date de janvier 2019.
 

A lire aussi

Laurence Dréano à l'heure de la création numérique