• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Enquêtes de région

Un mercredi par mois, après le Soir 3 (rediffusion le vendredi suivant à 9h15)
Logo de l'émission Enquêtes de région

Les indignés de Fontgombault

© France 3 Centre
© France 3 Centre

De Fontgombault, on connaissait jusqu’à présent l’abbaye, monument du XIème siècle qui héberge depuis 1948, une communauté de moines traditionalistes. Depuis le 24 octobre 2013, la mairie est devenue tout aussi célèbre... 

Par Anne Lepais

C’est à la mairie de Fontgombault que le conseil municipal a adopté une délibération qui a indigné une partie de la population et attiré l’attention des médias nationaux. Dans ce texte, les membres du conseil promettent de démissionner si on les oblige à marier des couples homosexuels en invoquant une loi naturelle supérieure aux lois des hommes. Pour ces indignés déjà heurtés depuis des années par plusieurs prises de positions du maire Jacques Tissier qu’ils jugent non conformes avec le principe de laïcité, cette délibération a été la goutte d’eau qui fait déborder le calice. Ils ont décidé de plusieurs actions qui aujourd’hui chamboulent la vie de ce village bien tranquille de 250 habitants. Pétition, saisie des tribunaux et constitution d’une liste aux municipales. Dans ce magazine, nous donnerons la parole aux indignés à l’occasion des audiences de justice qu’ils ont provoquée ou de la fête de la laïcité qu’ils organisent. Nous verrons également quel rapport le village entretient avec la communauté monastique forte de 70 hommes sur un total de 250 habitants. L’abbaye possède des terres autour de Fontgombault. Deux de ses membres siègent au conseil municipal. Elle pèse sur la vie publique pour le meilleur (elle attire des pèlerins, vend des produits,etc) et parfois pour le pire.
A quelques jours des municipales, il ne règne pas encore une ambiance de guerre civile mais les tensions sont palpables. Les indignés ne veulent plus subir l’emprise de l’abbaye. Mais celle-ci avec son fort contingent d’électeurs rend l’alternance très difficile.

►►► Enquête de Xavier Naizet et Louise Simondet, Mathias Sorares et Céline Girardeau.
Les indignés de Fontgombault

Intervenants dans le reportage
- Journal régional du 8 novembre 2013
- Jean-Philippe Prud'homme du collectif des Indignés
- Frédérique Prud'homme du collectif des Indignés
- André Antigny du collectif des Indignés
- Marie Hurtrel du collectif des Indignés
- Thérèse et Robert Dumonteil, habitants de Fontgombault
- Christian Terras, rédacteur en chef de Golias Magazine
- Séverine Reullier du collectif des Indignés
- Aimé Eloire du collectif des Indignés
- Frédérique Prud'homme du collectif des Indignés

Mis à jour : les dix moines de l'abbaye de Fontgombault (Indre), radiés par le tribunal d'instance de Châteauroux de la liste des électeurs de la commune à la demande de partisans de la laïcité, se sont pourvus en cassation, a-t-on appris mardi 25 février 2014, auprès de la Cour de cassation. (AFP/25.02.14)

réactions aprés la visite