centre
val de loire
Choisir une région

Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

Le lundi vers 23h00, un documentaire de 52 minutes raconte la vie des régions. 
Logo de l'émission Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

REPLAY. Documentaire. “Les écorchés vivants” : portraits d'adolescents en difficulté qui se reconstruisent dans le Perche chez les Apprentis d'Auteuil

"Les écorchés vivants", au château des Vaux / © La Boîte à Songes / France Télévisions
"Les écorchés vivants", au château des Vaux / © La Boîte à Songes / France Télévisions

Dans ce documentaire de Mike Baudoncq, découvrez le portrait de quatre jeunes issus de cultures et de milieux sociaux très différents. Le point commun entre Coralie, Florianne, Kiloma et Nicolas ? Ils font partis des Apprentis d'Auteuil au château des Vaux, à 35 kilomètres de Chartres.

Par Mike Baudoncq et Cécile Mette

Revoir l'émission

Le château des Vaux pourrait rivaliser avec certains châteaux de la Loire. Mais ici, dans ce château situé dans le Perche, pas de touristes ni d’appareils photos, juste des téléphones portables et des centaines d’adolescents en survêts ou jeans slims. On entend des éclats de rire, ça parle pachtoune, anglais, arabe, français, bambara... On court, on joue et on s’embrasse.

Le site des Apprentis d'Auteuil situé à 35 kilomètres de Chartres nous ouvre pour la première fois les portes de sa fondation. Ce documentaire suit la reconstruction de six adolescents placés. Ils ont moins de 17 ans et le château constitue leur dernière chance.

Nous avons posé trois questions Mike Baudoncq à qui a écrit et réalisé ce film :

Qu'est-ce qui vous a motivé à écrire ce film ?

Je travaillais, depuis maintenant 7 ans, sur des ateliers vidéo et d’écriture hebdomadaires aux Apprentis d’Auteuil. Au fil des mois, j’avais établi un contact avec certains jeunes. Puis un dialogue, une écoute se sont construits. Il s’agissait de conversations sur le parcours de chacun.

Pourquoi étaient-ils arrivés au château et comment envisageaient-ils un avenir ? Ces témoignages me semblaient tous raconter la même chose : l’histoire d’un enfant qui porte les problèmes de ses parents.

J’en revenais toujours à la même conclusion. Ces pères et ces mères étaient responsables, coupables même ! Les solutions étaient souvent simples alors pourquoi ces parents n’ouvraient-ils pas les yeux pour corriger la situation ?

Après la colère est venu le doute.

Et moi ? Suis-je vraiment sûr d’être ce qu’il faut pour mon enfant ? Est-ce que mes solutions sont réellement meilleures ?

De ce doute intime est née l’envie de réaliser ce documentaire. Le besoin de comprendre ce qu’il manque à ces enfants. Comment répondre au mieux à leurs attentes, et à celles de mon propre enfant de 4 ans qui deviendra un jour lui aussi un ado.

La vision que l'on se fait généralement des jeunes enfants placés est souvent réductrice. Lors des conversations avec des adolescents placés par l'aide sociale à l'enfance j'ai découvert des histoires complexes et des parcours étonnants.

Ces vies, il me fallait les raconter et les partager pour que chacun puisse se faire sa propre idée sur un sujet aussi délicat.

Quel(s) souvenir(s) gardez-vous de ces rencontres ?

Lors de mes premières venues sur le site, ce qui m’a le plus frappé c’est cette relation entre les éducateurs et les jeunes. La proximité et le langage. Ces phrases d’une éducatrice m’ont marqué :

"Tu pues, vas te laver".
"Moi aussi je t’aime ma chérie..."
"Tiens, prends un préservatif !"


Puis, au fil de mes venues j’ai compris que c’est probablement dans ces mots-là que cela se joue.

Les jeunes filmés ont parlé de leur parcours avec sincérité et cela durant les deux années de tournage du film. Ils ont accepté de nous révéler le meilleur et aussi le pire de leur vie. Leur combat pour se reconstruire et se sortir de leur condition force le respect...

J'ai été témoin du travail formidable de certains éducateurs. Sans leur engagement quotidien au côté des jeunes, rien ne serait possible.

Pourquoi 4 jeunes ?

On suit donc deux garçons et deux filles entre 16 ans et 18 ans.  Les 4 jeunes sont issus de cultures et de milieux sociaux très différents, mais ils tous en commun une b;lessure profonde...

Leurs histoires se croisent, mais chacun cherche une solution à sa manière.
► "Les écorchés vivants", un film de Mike Baudoncq, coproduit par La Boîte à Songes et France Télévisions. Première diffusion le lundi 2 novembre en 2e partie de soirée sur France 3 Centre-Val de Loire.
 
Affiche du documentaire "Les écorchés vivants" / © La Boîte à Songes
Affiche du documentaire "Les écorchés vivants" / © La Boîte à Songes