centre
val de loire
Choisir une région

Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

Le jeudi vers 23h00, une soirée documentaire qui raconte la vie des régions et l'évolution de notre société
Logo de l'émission Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

REPLAY. “Le Formulaire“, ou quand un fils veut que soient reconnus ”Juste parmi les nations” ceux qui ont sauvé sa mère du ghetto de Varsovie

Filip et sa mère lisant le Formulaire et préparant leur voyage. / © Filip Flatau
Filip et sa mère lisant le Formulaire et préparant leur voyage. / © Filip Flatau

Filip Flatau cherche à faire parler sa mère de son enfance depuis longtemps. Elle a toujours gardé secret ce passage de sa vie. Sauvée du ghetto de Varsovie et cachée en campagne polonaise jusqu'à la fin de la guerre. C'est en remplissant un formulaire que sa parole va se libérer.

Par Filip Flatau et Cécile Mette

Revoir l'émission

Un formulaire ? C’est ce que ma mère déteste le plus au monde.

Pourquoi ? Parce qu’il faut tout dire ! Tout, dans les moindres détails, de son vrai nom jusqu’à sa date de naissance... Un exercice difficile lorsque dès son plus jeune âge, ma mère a dû mentir sur qui elle était pour survivre. Mais aussi et avant tout pour que ceux qui l'ont aidé à survivre soient reconnus "Justes parmi les Nations".

Extrait d'images du film "Le Formulaire"

3 questions au réalisateur Filip Flatau

 

  • Qu'est-ce qui vous a poussé à remplir ce "formulaire" pour faire reconnaître parmi les Justes, ceux qui ont sauvé votre mère pendant la seconde guerre mondiale ?

Au départ, la première difficulté était de faire accepter ma mère de raconter son passé. En effet, son enfance a toujours été pour elle un sujet tabou et donc l'idée même d'en parler devant une caméra était exclue.
La seconde difficulté était pour moi, de savoir comment raconter cette histoire, et comment en faire un film alors même qu'elle n'accepterait pas d'en parler. Le point de départ a été la découverte de vieilles planches photos où l'on voyait ma mère, enfant, auprès des personnes qui l'avaient caché.

Est-ce que des membres de cette famille étaient encore en vie ? Cette question intriguait tout autant ma mère que moi.

C'est en faisant des recherches sur le site de Yad Vashem pour espérer retrouver leur nom que je suis tombé sur ce formulaire. Un formulaire qui permettrait à la fois de les faire reconnaître comme "Justes Parmi les Nations", et de confronter ma mère aux nombreuses questions restées en suspens. 

  • Au cours du film, vous nous emmenez en Pologne sur les traces de l'enfance de votre maman. Quels souvenirs gardez-vous de ces moments ?

J'appréhendais beaucoup ce voyage, puisque je ne savais pas ce qui allait nous attendre, une fois sur place, mais aussi en raison des températures caniculaires qui frappaient l'Europe au moment du tournage, et qui allaient considérablement compliquer nos déplacements.

C'est pour ça d'ailleurs que j'ai pensé à faire des recherches sur Google Street View afin de nous éviter de longues heures de marche sous le soleil.

J'ai le souvenir de moments forts, lorsque ma mère revient sur les traces du mur du ghetto de Varsovie, mais également lors du voyage vers le lieu où elle a été caché, à Lubiaszów, de la rencontre avec la famille Jaśkowski et de celle avec Janeczka. Les moments forts étaient parfois aussi ceux où elle me racontait des détails de son enfance, des confessions donc, que je ré-écrivais au fur et à mesure dans le formulaire.

Il faut dire aussi qu'étant donné que je tenais la caméra, il fallait que je puisse gérer mes émotions pour pouvoir être à la fois spectateur sans oublier que j'étais en train de faire un film.

 

  • Plusieurs mois après le tournage du film, est-ce que vous avez pu garder des liens avec les personnes que vous avez rencontré en Pologne ?

Oui nous avons gardé le contact avec la famille Jaśkowski, famille qui a caché ma mère pendant la guerre. Nous les avons souvent au téléphone et nous sommes retournés les voir deux mois après le tournage. Nous sommes également restés en contact avec Janeczka, qui était cachée dans la même maison que ma mère, chez les Jaśkowski donc. 

Janeczka, qui était alors plus âgée, s'occupait souvent d'elle et donc ma mère l'avait bien gardée en mémoire. Il faut aussi dire que c'est son oncle Józef Łukasik, qui a sauvé ma mère et ses parents du ghetto et qui a organisé son voyage jusqu'à Lubiaszów pour la cacher.

Nous sommes toujours dans l'attente de Yad Vashem pour savoir si la famille Jaśkowski et celle de Janeczka, seront reconnus comme Justes. En attendant, une chose est sûre, c'est qu'ils ont tous regardé le film, qui pour moi était une façon de leur rendre hommage. 

► "Le Formulaire", un film de Filip Flatau. Porduitpar Zadig Productions et France Télévisions. Diffusion le lundi 07 décembre à 22h40 sur France 3 Centre-Val de Loire.