Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

Le lundi vers 23h00, un documentaire de 52 minutes raconte la vie des régions
Logo de l'émission Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

La nuit du documentaire, lundi 27 novembre 2017 à 00h35

France 3 Centre-Val de Loire propose une nuit spéciale consacrée aux documentaires. Dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 novembre, vous pourrez voir ou revoir "Forêts royales, Rambouillet et Fontainebleau", "Marly, le château disparu du Roi Soleil" et "Nos boues taboues".

Par Nicolas Ricoud

Au programme de 00h30 à 04h30.

Forêts royales, Rambouillet et Fontainebleau

À quelques kilomètres de Paris, dans une région bétonnée, la plus urbanisée de France, il existe deux immenses espaces verts, deux forêts royales : Rambouillet et Fontainebleau. Façonnées par l'homme, elles recèlent une faune et une flore uniques : rencontre avec des passionnés qui font exister ces espaces au quotidien.

Un documentaire réalisé par Dominique Adt et produit par TGA.

Marly, le château disparu du Roi Soleil

Mai 2015. Une équipe d’archéologues reprend des fouilles au domaine de Marly où Louis XIV a fait bâtir un château surprenant par son architecture éclatée et ses fresques intérieures en trompe-l’oeil. Il fut détruit en 1806 durant le Premier Empire. Alors qu’il ne semblait plus subsister qu’un parc splendide, les fouilles nous montrent que le sous-sol recèle des trésors archéologiques, témoins des décors somptueux et de la vie quotidienne d’un lieu où le Roi Soleil se réfugia surtout les dernières années de sa vie avec ses proches. 300 ans après sa mort, ce film qui constitue une véritable enquête archéologique est une occasion unique de redécouvrir l’histoire de cette résidence royale méconnue et de retracer une petite partie de la vie intime de Louis XIV.

Un documentaire de Laurent Marmol et Frédéric Rossignol produit par Gedeon programmes.

Nos boues taboues

Les stations d’épuration produisent des dizaines de milliers de tonnes de boues chaque année. Ces boues sont considérées par la loi comme des déchets. Elles concentrent les éléments nocifs issus du traitement des eaux usées et sont valorisées sous forme d’engrais dans le cadre d’épandages agricoles. Les grandes agglomérations manquent de terres pour recycler ces boues. Elles doivent faire appel à la solidarité des régions voisines. Dans les zones rurales concernées, on s’interroge. Pourquoi les campagnes devraient-elles digérer les boues des villes ?

Un documentaire de Emmanuel Papin et Benoit Cornuau, produit par Sanosi Productions.