• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

Le lundi vers 23h00, un documentaire de 52 minutes raconte la vie des régions
Logo de l'émission Les documentaires de France 3 Centre-Val de Loire

« La rage de créer » : un documentaire sur des entrepreneurs de la région Centre-Val de Loire

© CANVA
© CANVA

Dans le documentaire diffusé sur France 3, le réalisateur Jean-Pierre Vedel a rencontré des chefs d'entreprise du Centre-Val de Loire. Quel que soit leur parcours, ils sont habités par « la Rage de créer ». Quelle est leur histoire ? Quelles sont leurs motivations ?
 

Par Anne Lepais

Revoir l'émission

Ils ou elles aiment diriger, inventer, animer, être des leaders, prendre des risques. Ils ou elles sont déterminés, passionnés, créatifs et ont un goût de la liberté prononcé.
Ils ou elles sont entrepreneurs.
Partis de rien ou bien héritiers d’une entreprise, ils sont habités par la « Rage de créer ». Quelle est leur histoire ? Quelles sont leurs motivations ?
A travers ce documentaire, nous voulons donner un visage à ces femmes et ces hommes dirigeants qui créent de la valeur, de l’emploi et font la richesse d’un territoire, et tenter de comprendre ce qui les anime. Nous allons ausculter ce que l’on appelle une femme ou un homme d’affaires. Qu’est-ce qui les meut ? Les motive ? Où vont-ils trouver leur énergie ?

Alexandre Cazères, l'auteur de ce documentaire, ne veut pas croire que le seul désir de nos contemporains dirigeants est de gagner de l’argent comme certaines grandes fortunes du pays. Il les voit comme nous tous, plus complexes. C’est pourquoi à l’égal des Paysans ou des Ouvriers qui ont été les acteurs du dernier siècle, Alexandre propose une monographie entrepreneuriale, humaine, variée, et résolument tournée vers l’avenir.
 
Nous y retrouverons des hommes et des femmes partis de rien ou à l’inverse héritiers. Des situations réelles dans des configurations et des secteurs d’activité différents. Chacun d’eux portera une préoccupation particulière, l’apprentissage, la formation initiale, la reconversion, ou encore l’accompagnement en matière d’aides financières ou de management. Ils y diront leurs espoirs mais aussi leurs critiques. Leurs échecs et leurs réussites.

 
 

Les entrepreneurs habités par « La rage de créer »

Portrait de ces femmes et de ces hommes, entrepreneurs , créateurs de richesses. Ils sont l'avenir immédiat de notre pays, son futur proche.

Antoinette Roze :

des soieries Jean Roze, une entreprise familiale basée à Saint-Avertin en Indre-et-Loire, spécialisée dans la fabrication d’étoffes pour l'ameublement haut de gamme.
Antoinette Roze des soieries Jean Roze
Antoinette Roze des soieries Jean Roze

Antoinette a 26 ans quand elle décide, en 1986, d'un commun accord avec sa mère, ses deux frères et sa petite sœur, d'assumer la direction de la société familiale. Elle succède à son père Jean, disparu trop tôt. Elle avait alors travaillé trois ans à ses côtés, juste après avoir obtenu une maîtrise de sciences économiques et un DEA d'histoire contemporaine.
Antoinette dirige avec détermination et charisme son « atelier », comme elle se plaît à le nommer, d'où sortent des tissus d'ameublement exceptionnels destinés à une clientèle française et étrangère de professionnels et de musées. L’entreprise emploie aujourd’hui 12 salariés.

Viviane Maurice :

Co-gérante de la fromagerie Maurice, société basée à Neuilly le Brignon en Indre-et-Loire, et spécialisée dans la transformation laitière.
Viviane Maurice, co-gérante de la fromagerie Maurice
Viviane Maurice, co-gérante de la fromagerie Maurice

Viviane Maurice a quitté l’école à 18 ans sans avoir son Bac. Aujourd’hui, elle est à la tête d’une fromagerie dont les ventes sont en constante progression. C’est en 2010, suite à une baisse du prix du lait qui ne leur permet plus d’assurer la pérennité de l’exploitation familiale, que Viviane et son mari décident de transformer une partie de leur lait en produits laitiers. Aujourd’hui ses fromages au lait entier, son riz au lait, ses crèmes dessert et ses yaourts séduisent bien au-delà des frontières de la Touraine. Viviane Maurice s’occupe de tout le développement, du financement à la vente, en passant par la présentation auprès des administrations, institutions et salons. Ce sont toutes ses actions qui ont permis à la fromagerie d’être découverte et appréciée du public.

Anne Delpech : 

Présidente de Graphival, société basée à Joué-les-Tours en Indre-et-Loire, spécialisée dans l’impression tout support.
Anne Delpech, présidente de Graphival avec une salariée de l'entreprise
Anne Delpech, présidente de Graphival avec une salariée de l'entreprise

Anne a eu un parcours atypique. Ingénieur chez L’Oréal pendant 7 ans puis professeur de mathématiques, elle suit ensuite son mari à Shanghaï. La décision d’entreprendre nait en Chine en voyant la facilité avec laquelle les locaux entreprennent. De retour en France, Anne et son mari rachètent l’entreprise Graphival en 2013 et la font évoluer du Print à tous les supports (vidéo, photo, digital, panneaux). 
En 2017, Anne se retrouve seule à la tête de l’entreprise qui connaît des difficultés suite à la défaillance d’un important client. Après avoir dépassé les affres du redressement judiciaire, Graphival a aujourd’hui retrouvé son équilibre.

Jérôme Bootz :

Président de Systech, société basée à Gallardon en Eure-et-Loir, spécialisée dans l'étude et la réalisation de composants électroniques, prototypes et petites séries.
Vincent Fanon et Jérôme Bootz président de Systech
Vincent Fanon et Jérôme Bootz président de Systech

Avec une formation d’ingénieur Polytechnique, Jérôme passe sa première vie professionnelle dans un grand groupe en tant que technico-commercial. Recruté ensuite par un groupe suédois, il devient DG d’un centre de 50 personnes en région parisienne, une fonction qui lui apprend le management scandinave mais aussi les limites de cette fonction dans un groupe.
Après 25 ans d’activité professionnelle, il s’inscrit à un stage de reprise d’activité. Il y rencontre Vincent, le fils des cédants de Systech, un peu hésitant à reprendre l’affaire de ses parents.  Il décide de reprendre avec lui l'entreprise il y a maintenant deux ans. Sa reprise d’entreprise est aujourd’hui un exemple réussi avec de très bons résultats que ce soit en terme de croissance ou d'un point de vue humain. Elle compte aujourd’hui 60 salariés.

Emmanuel Vasseneix : 

Président de la laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel dans le Loiret, société basée à Orléans et spécialisée dans la production de boissons rafraîchissantes.
Emmanuel Vasseneix, président de la laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel dans le Loiret
Emmanuel Vasseneix, président de la laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel dans le Loiret

Père de 3 enfants, Emmanuel est le fils d’André Vasseneix, propriétaire de la Laiterie de Saint-Denis-de-l‘Hôtel (LSDH). Il obtient en 1984 son BTS laiterie en Haute-Savoie et intègre en 1992 l’entreprise familiale après un passage chez Triballat et Danone. Il rachète avec son père, alors directeur de l’entreprise, le capital de LSDH et redouble d'efforts pour la hisser dans le top 3 des fabricants français de jus de fruits.  Il est nommé président directeur général en 2002. En dix ans, Emmanuel a réussi à tripler le chiffre d’affaires et a assuré avec succès la stratégie de diversification de la société, élargissant son activité de collecte et de mise en bouteille du lait au conditionnement de jus de fruits. LSDH réalise aujourd’hui plus de 800 millions de chiffre d’affaires annuel et emploie près de 2000 salariés.
 

Les entrepreneurs du doc "La rage de créer"


► Un documentaire de 52 minutes réalisé par Jean-Pierre Vedel et écrit par Alexandre Cazères. Une coproduction France Télévisions et TGA Production. Diffusion le lundi 30 septembre 2019 sur France 3 Centre-Val de Loire
 

La colére des bénévoles face à la précarité