• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

On vous embarque !

Le dimanche à 12.55
Logo de l'émission On vous embarque !

La praline de Montargis : quand cuisine rime avec politique

Découvrez l'histoire de la praline de Montargis / © Troisième Œil Productions
Découvrez l'histoire de la praline de Montargis / © Troisième Œil Productions

La praline de Montargis est bien plus qu’une simple confiserie. L’origine de sa création, déjà, est source de polémiques. Historiquement et politiquement parlant, son doux goût sucré a su en amadouer plus d’un, et en a fait un outil politique efficace.

Par Julia Inventar (avec NR)

Revoir l'émission

L'histoire de la praline

La praline a été inventée au XVIIème siècle sous Louis XII. En 1636, c’est Clément Jaluzot, officier de bouche du Comte de Plessis-Praslin, qui est chargé d’inventer une recette destinée à être servie lors du dîner de réconciliation entre les jurats de Bordeaux et le reste du pouvoir.

Inspiré par un de ses cuisiniers ayant par accident fait tomber une amande dans le sucre, il crée sans le savoir ce que seront les pralines de Montargis. Servies aux jurats lors du dessert, ces amandes enrobées de sucre caramélisé à la vanille font l’unanimité.

Le Comte de Plessis-Praslin, réputé fin négociateur, s’en décrète aussitôt l’inventeur et s’attire les bonnes grâces des convives. Aujourd’hui encore, quelques doutes planent sur la réelle origine de la recette. Reste que César du Plessis-Praslin a su conquérir le cœur des dames de la Cour, lier des amitiés et avancer en politique, tout ceci contribuant à la renommée de ces bonbons.

Si le mot "praline" s'écrit sans S, à Montargis, on a souhaité garder le S pour se rappeler de l'origine de cette confiserie en lien avec le Comte de Plessis-Praslin.

Dans la vidéo ci-dessous, extraite de l'émission "On vous embarque !", la blogueuse Pauline découvre l'histoire de la "Pralisne de Montargis".

Une recette inchangée

Depuis cette date, la recette en est restée inchangée. Différentes sortes de pralines se sont par la suite développées : pralines blanches, grises, rouges, ou même roses, spécialités de la ville de Lyon. Concassée et mélangée avec du chocolat, la praline devient du pralin (ou praliné) et se décline sous toutes ses formes en pâtisserie : en tarte, pâte à tartiner, ou au cœur des chocolats.

En guise de revanche, après le succès de sa recette auprès de la Cour, Clément Jaluzot ouvre la Maison de la praline, à Montargis. Ses amandes sont sélectionnées pour leur qualité, puis légèrement torréfiées. Après l’enrobage dans le sucre, ses confiseries sont lustrées d’une gomme arabique pour assurer leur brillance. C’est en 1903 que Léon Mazet, confiseur formé par Georges Forest, inventeur de la célèbre forestine, rachète la Maison.

La Maison Mazet, de son nom actuel, est aujourd’hui la seule à fabriquer les pralines de Montargis, proposées dans 1800 points de vente en France et exportées dans 36 pays différents.

Pour en savoir plus sur cette confiserie, rendez-vous dans l'émission "On vous embarque !" diffusée le dimanche 31 mars 2019 à 13h55 sur France 3 Centre-Val de Loire. Pour vous donner un avant-goût, voici un module vidéo où l'on découvre Pauline, la blogueuse tourangelle de "Dans ma boite" dans l'usine de pralines.
 

 

A lire aussi

Reportage Fête de la lumière