On vous embarque !

Le dimanche à 12.55
Logo de l'émission On vous embarque !

Quel avenir pour les animaux des cirques ? A Chartres, un zoo-refuge leur vient en aide

Le Zoo Refuge de la Tanière accueille des animaux près de Chartres / © Christien Dumas / MaxPPP
Le Zoo Refuge de la Tanière accueille des animaux près de Chartres / © Christien Dumas / MaxPPP

Depuis le début de l'année 2020, les cirques qui souhaitent s'installer à Paris ne peuvent plus proposer de spectacles avec des animaux sauvages. Si la capitale a montré l'exemple, la France entière pourrait suivre cette initiative.

Par Aurélie Vergne

Les cirques s'adaptent face à la prise de conscience collective d'un public de plus en plus mal à l'aise avec les spectacles animaliers.

Nos voisins européens, l'Italie, la Belgique et le Portugal ont d'ores et déjà totalement proscrit les cirques avec ménagerie. Dans le monde c'est plus de 40 pays qui ont pris des décisions d'interdiction similaires ou partielles. Plusieurs sondages récents ont montré que les Français étaient eux aussi défavorables à la présence d'animaux sauvages dans les cirques (enquête Opinion Way - octobre 2019). D'après les résultats d'un sondage Ipsos datant de 2018, 67% des Français demandaient déjà une réglementation pour mettre fin à l'exploitation des animaux sauvages pour des spectacles.

Et ils ont été entendus ! A l'automne 2019, la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, a promis «des annonces fortes dans les prochaines semaines». Un plan d’action a été lancé et de nombreuses associations ont en effet participé à des groupes de travail qui devaient déboucher sur des propositions de nouvelles lois et mesures. Malheureusement depuis septembre 2019, rien n'a été annoncé et le gouvernement ne s'est toujours pas positionné sur le bien-être de ces animaux captifs sur le sol français.

Près de Chartes, un zoo-refuge accueilles des animaux

Alors certains ont pris les devants, comme Patrick Violas, le fondateur du zoo-refuge La Tanière à Nogent-Le-Phaye, près de Chartres (Eure-et-Loir).

L’avenir des animaux est un enjeu central dans la transition vers les spectacles de cirque sans ménagerie, il a donc décidé de créer pour eux un lieu de retraite paisible, capable de les accueillir dans des conditions adaptées à leurs besoins et respectant leur bien-être.

Découvrez un extrait de l'émission "On vous embarque" avec Benjamin, le youtubeur de la chaîne Cleanwalker :

Sur 40 hectares, ce zoo pas comme les autres ne se contente pas de recueillir les anciennes stars de la piste aux étoiles, ce sont bien tous les animaux abandonnés, maltraités, ou encore inaptes à vivre dans la nature après être nés en captivité, qui peuvent ici trouver refuge. De la solidarité, du courage et de la bienveillance... bien avant que ces valeurs soient depuis quelques jours au cœur de l'actualité.

Le zoo refuge est situé à quelques kiomètres de Chartres :

A lire aussi