centre
val de loire
Choisir une région

Renversant

Le mercredi soir, une fois par mois, vers minuit (rediffusé le vendredi suivant à 9h15)
Logo de l'émission Renversant

Tours : le grand retour de Ben l’oncle Soul pour le magazine Renversant au CCCOD

Sarah Lancman et Ben l'Oncle Soul pour Renversant / © Renversant / France 3 Centre-Val de Loire
Sarah Lancman et Ben l'Oncle Soul pour Renversant / © Renversant / France 3 Centre-Val de Loire

Ben Duterde alias “Ben l’oncle Soul” revient 10 ans après son succès Soulman sous l'humble nom “Ben”. Après des tournées dans le monde entier et une parenthèse en Californie, le chanteur de 36 ans, originaire de Tours, revient en France.

Par Stéphanie Elbaz et Cécile Mette

Revoir l'émission

C’est au CCCOD qu’il est convié pour donner un concert Renversant, là même où il y a encore quelques années, il était étudiant aux Beaux-Arts - le CCCOD étant l’ancien bâtiment des Beaux arts de Tours -. À l'époque, son rêve était de devenir peintre. La musique n’était qu’un loisir. Mais la découverte d’un groupe de gospel a changé sa vie.

Un jour je suis passé devant une église et il y avait un groupe de gospel. J'ai écouté et je suis entré. J'ai intégré le chœur Fitiavana dans lequel j'ai chanté pendant deux ans. Tous les week-ends je faisais de la musique et des animations, c'était le moyen de gagner un peu d'argent et de former ma voix.

Ben

Sa mère  a joué également un rôle très important dans l’édification de “Ben L’Oncle Soul” : “Ma mère est fan de musique soul, elle m’a introduit très tôt à la musique afro-américaine, avec Otis Redding, Ray Charles, Steve Wonder… Mes disques de références c’est ceux de ma mère, c’est mon pilier” nous raconte-t-il avec nostalgie.

De belles années étudiantes à Tours

Une fois sur le toit du CCCOD, Ben nous confie avoir fait de nombreuses soirées étudiantes ici, un vrai retour aux sources pour le chanteur. Suite à son diplôme aux Beaux-Arts, il se tourne vers le chant et commence des montages de reprises de certains tubes.

Confiant de ses arrangements musicaux, il décide de les envoyer aux principales maisons de production françaises. C’est lorsqu’il attire l’attention de la chanteuse de l’époque Diam’s, directrice artistique chez Motown France que sa vie prend un tournant radical. Convaincue de son potentiel, elle le contacte, l’engage et lui propose de travailler sur de nombreux hits passés produits par le label. 

Quand Motown France m'a dit qu'ils étaient intéressés par mon profil, je me suis dit : Je suis français, je fais de la soul, ce label est pour moi !

Ben

Un énorme succès

Ben trouve l’occasion de se concentrer sur les influences de ses époques pour exploiter son talent. C’est de cette inspiration qu’en 2009, il signe un premier EP, connu sous le nom de Soul Wash, composé de six titres.

Soul Wash attire très rapidement le public. Bien que composé de reprises de tubes à succès considérables à l’époque, Ben a su y apporter sa signature personnelle. Le tube Seven Nation Army, fera partie du top 10 des meilleures ventes pendant un long moment et sera un des titres les plus téléchargés sur le net.
Le 17 mai 2010, la carrière de Ben décolle. Il sort son premier album intitulé sobrement Ben l’Oncle Soul.

Album notamment connu pour son titre Soulman, Ben fait également l’unanimité par son style. Avec son nœud papillon et ses souliers vernis, il se réapproprie l'ambiance des années soixante.
Le disque fait un carton, il est certifié 3 fois disque de Platine.

En 2011 il gagne le prix du meilleur interprète masculin aux Globes de Cristal. Nominé aux MTV Europe Music Award en 2010 et 2011 pour meilleur artiste français, Ben devient alors une star de la soul. Il entreprendra par cet album une magnifique tournée de 75 dates.

Les années américaines

Par la suite, Ben part vivre aux États-Unis quelque temps pour se ressourcer, ce qui lui permettra de s’associer au groupe Monophonics. Il est drivé par l’équipe et enchanté de travailler sur des compos anglophones “je me suis rendu compte que l’anglais était quand même ma langue maternelle en terme d’univers musical”.
De sa collaboration avec Monophonic voit le jour "À coup de rêves", un album aux influences blues.

Après s’être imprégné de la motivation américaine, Ben revient avec l’album Under My Skin sorti en 2016. C’est au volant de sa voiture à Los Angeles, avec une compilation de Franck SINATRA que Ben, 32 ans à ce moment-là, y  voit une opportunité de revisiter le répertoire de ce chanteur culte.

Il travaille pendant un an sur cet album, où il réussit parfaitement à rhabiller Sinatra, sans le trahir.

La sortie du dernier album, Addicted to you

En mars dernier, Ben sort son quatrième album : Addicted to You.

Avec la sortie de ce nouvel  album, le chanteur dit exit “L’Oncle Soul” et souhaite seulement se faire appeler Ben. "Je voulais sortir de ma panoplie bretelles-nœud papillon-chapeau. Mon personnage et mon pseudonyme étaient trop associés à Soul man. Après ce tube, j’ai composé plein d’albums, avec des évolutions artistiques fortes au long de ma carrière. Chacune de mes chansons avait, selon moi, un tempérament, une ligne… Mais aucune d’elle, ni aucun de mes albums, n’a réussi, hélas, à être vraiment médiatisé. Nos tubes sont nos meilleurs amis, autant que nos pires ennemis. Ils nous apportent la popularité mais érigent aussi un rempart entre notre public et notre production future. Surtout, je n’avais pas envie de tomber dans une parodie de moi-même…"

Un nouveau chapitre s’écrit pour lui désormais.Dans ce nouvel album, Ben  fait un appel à morceaux sur les réseaux sociaux pour trouver les musiques sur lesquelles il allait poser sa soul. "C’était comme une sorte de ‘jeu concours”. Il reçoit de nombreux sons, en sélectionne onze, et fait son meltingpot. Il enchaîne les collaborations dont une avec le groupe de rap IAM sur la chanson All my Life, une autre avec le chanteur jamaïcain Samory I avec la chanson Call me ou encore le titre Next to you avec l’artiste américaine Yuna.

Il explique par ailleurs que dans cet album, il déclare sa flamme à ses premières amours : le RNB’, le hip-hop, le jazz…

Une collab à découvrir le 25 novembre dans Renversant

De retour à Tours, invité par Elise Chassaing et Raphäl Yem, Ben arpente les rues de sa vie natale et se raconte. Au fil de la journée, il travaille d’arrache pied avec la crooneuse Sarah Lancman et le pianiste Giovanni Mirabassi pour préparer un concert Renversant au CC COD.

Une reprise du titre « Somewhere over the rainbow ». En attendant, restez vigilants, des petites pépites tournées en marge de cette journée de répétitions seront postées sur notre facebook.
Rendez-vous le mercredi 25 novembre 2020 en 2e partie de soirée sur France 3 Centre-Val de Loire pour ce nouveau numéro du magazine culturel "Renversant" en région Centre-Val de Loire. Et à revoir sur notre site Internet et sur la plate-forme france.tv.