Emploi : l'intérim connait un véritable boom depuis le début de l'année 2017 en Centre-Val de Loire

Les secteurs de l'industrie, de la logistique et des services font le plus souvent appel à l'intérim. / © F3 CVDL - FM
Les secteurs de l'industrie, de la logistique et des services font le plus souvent appel à l'intérim. / © F3 CVDL - FM

Entre mai 2016 et mai 2017, l'emploi intérim a bondit de 8 % en région Centre-Val-de-Loire. Les spécialistes voient cela comme la confirmation d'une reprise économique.  

Par Fabienne Marcel

Dans l'agence d'intérim Artus au centre d'Orléans, on ne connait pas vraiment la crise. Ici, le téléphone n'arrête pas de sonner. Au bout du fil des entreprises en manque de main d'œuvre et qui peinent à trouver des candidats :

Pour les postes urgents on arrivent à trouver difficilement mais on y arrive, pour les postes "froids", c'est 1 sur deux qu'on arrive à combler. On est sous l'eau depuis le début de l'année. 


Les chiffres sur la région centre sont sans équivoque. En mai l'augmentation est de plus de 8% par rapport à 2016.  

© F3 CVDL
© F3 CVDL



Si le phénomène touche tous les secteurs d'activité, la croissance est particulièrement saisissante, dans l'industrie et la logistique :


© F3 CVDL
© F3 CVDL

Des chiffres de bon augure, mais encore difficiles à interpréter pour les spécialistes :

Je n'ai pas d'explication définitive mais une hypothèse dominanet celle d'une reprise de l'activité. De l'activité particulièrement dans l'industrie, la construction et les services puisque ces secteurs font appellent le plus à l'emploi temproraire. 

L'augmentation du recours à l'intérim, une bonne nouvelle pour l'économie… En général… elle précède une reprise de l'activité et une hausse des CDD ou CDI.


Quelques points de repère sur l’intérim :

• L’évolution de l’intérim anticipe les mouvements en termes d’emplois et non l’évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l’emploi.

• L’intérim constitue un indicateur avancé de l’emploi, les infléchissements observés interviennent 6 à 12 mois avant que les mouvements d’emploi des autres secteurs ne soient perceptibles.

• L’intérim représente 3% de l’emploi salarié et ne peut donc pas être un « indicateur avancé du taux de chômage ».

• Un niveau de croissance annuel compris entre 0,6% et 0,8% permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l’emploi durable se situe aux alentours de 1,5%.
 


CHIFFRES CLÉS
Les effectifs intérimaires sont en hausse
(+6,3 %) au niveau national.

Voir reportage d'Olivia Villamy, Leila Zellouma, Frédéric Marche




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus