Alerte à l'ozone : un épisode de pollution atmosphérique arrive en Eure-et-Loir

Publié le
Écrit par Thomas Hermans .

La préfecture d'Eure-et-Loir alerte sur un épisode de pollution à l'ozone à partir de ce vendredi 12 août, et probablement jusqu'à samedi. Chaleur, circulation automobile et absence de vent sont en cause.

En même temps que le retour d'un épisode de chaleur, ce vendredi marquera aussi le retour de l'ozone en Eure-et-Loir. La préfecture du département informe par communiqué qu'un épisode de pollution est à prévoir à partir de ce vendredi 12 août. 

En cause : "des températures élevées (souvent au-dessus de 30°C en journée) et des vents faibles à modérés", notent les services de l'État. L'ozone se forme dans l'atmosphère haute à partir de dioxygène et nous protège des rayons ultraviolets émis par le soleil. Mais à basse altitude, il résulte "de transformations chimiques des émissions d’oxydes d’azote et de composés organiques volatils". Autrement dit, des particules et molécules issues de la combustion par l'Homme de combustibles fossiles. Et surtout, il est toxique.

Aggravation de divers symptômes

Ce vendredi, le seuil d'information et de recommandation de 180 μg/m3 devrait être dépassé en Eure-et-Loir. De son côté, l'association Lig'Air -qui surveille la qualité de l'air en Centre-Val de Loire- prévoit une stabilité de l'épisode de pollution pendant deux jours, au moins. Sur son site internet, elle qualifie la qualité de l'air de mauvaise dans toute la région jusqu'à samedi.

La préfecture rappelle que des pics de pollution à l'ozone peuvent entraîner "l’apparition ou l’aggravation de divers symptômes (allergies, asthme, irritation des voies respiratoires, effets cardio-pulmonaires…) notamment chez les personnes les plus vulnérables".

Les bons gestes de prudence

Les autorités listent quelques conseils à suivre pour protéger votre santé :

Pour les populations sensibles et vulnérables (les nourrissons et jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes asthmatiques ou souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires, personnes diabétiques, immunodéprimées, souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque...), il faut éviter de sortir au maximum de l'ensoleillement.

Et pour l'ensemble de la population :

  • Éviter la pratique d'activités physiques ou sportives intenses en plein air
  • Rester vigilants et adopter les gestes spécifiques vis-à-vis des personnes vulnérables
  • Continuer d'aérer les locaux 10 minutes par jour
  • Prendre conseil auprès d'un professionnel de santé en cas de gêne respiratoire ou cardiaque
  • Reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage prévus avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile…)
  • Éviter l’utilisation de la voiture en solo en recourant aux transports en commun et au covoiturage
  • Adapter ses horaires de travail pour faciliter ces pratiques. Le recours au télétravail est également recommandé

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité