Chartres : jugé pour avoir tué Aldo Guerrier, figure du club de boxe de Lucé lors d'une bagarre

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Le procès de Philippe Griveau s'ouvre, ce lundi 29 mai, aux assises d'Eure-et-Loir à Chartres. Il risque quinze ans de réclusion criminelle pour avoir provoqué la mort, lors d’une bagarre en 2012, d’Aldo Guerrier, figure du club de boxe de Lucé. 

Par Flora Battesti

Dans immeuble de Courville-sur-Eure, Eure-et-Loir, Aldo Guerrier est mort, étouffé, le 10 avril 2012. Tout part d'une altercation pour une simple odeur de cigarette.

Aldo Guerrier retrouvé asphyxié


La nièce d'Aldo Guerrier habite l'immeuble avec son compagnon. Un de leur voisin, Philippe Griveau, fume sur le palier. L'odeur les dérange. Ils appellent alors leur oncle. L'ancien entraîneur du club de boxe de Lucé, les gants lucéens, Aldo Guerrier se rend sur place. La situation aurait dégénérée entre lui et Philippe Griveau. Le voisin l'aurait alors bloqué en bas des escaliers. Aldo Guerrier est retrouvé asphyxié.

Pour ces faits, Philippe Griveau, comparaîtra libre, à partir de ce lundi 29 mai, devant la cour d'assises d'Eure et Loir.  L'homme est jugé pour violences ayant entrainées la mort sans intention de la donner.

Son fils, Rémi, présent lors de la mort d'Aldo Guerrier, comparait pour non assistance à personne en péril. Le père et le fils encourent respectivement 15 et 5 ans de réclusion criminelle. La cour rendra son verdict jeudi prochain.

► Rappel des faits avec Aurélie Darblade

 

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus