Dix moutons égorgés et dépecés en Eure-et-Loir

Dix moutons ont été égorgés puis dépecés dans ce champs de Thivars en Eure-et-Loir, dans la nuit du 13 au 14 avril dernier. / © Didier Le Pape
Dix moutons ont été égorgés puis dépecés dans ce champs de Thivars en Eure-et-Loir, dans la nuit du 13 au 14 avril dernier. / © Didier Le Pape

Dans la nuit du 13 au 14 avril dernier, cinq béliers et cinq brebis d’une exploitation de Tachainville, à Thivars, en Eure-et-Loir ont été égorgés puis dépecés. Les voleurs ont laissé uniquement les peaux et les abats dans le champ.

Par Aurélie Darblade

Un vol méthodique



Le cheptel de François de Saint Laumer, à Thivars, en Eure-et-Loir a subi une perte de dix animaux. Cinq béliers et cinq brebis ont été tués puis dépecés dans la nuit du 13 au 14 avril dernier, au bord de la D114 et de la D910. Les meilleures pièces de viandes ont été emportées par ces voleurs de viande. Selon le propriétaire du cheptel de 140 bêtes, les voleurs ont procédé avec méthode. La découpe des animaux montre une connaissance et une habitude des techniques du désossage en boucherie.


Dix moutons égorgés et dépecés à Thivars en Eure-et-Loir
Dix moutons égorgés et dépecés à Thivars en Eure-et-Loir, dans la nuit du 13 au 14 avril 2017. - France 3 CVDL - Didier Le Pape et Sanaa Hasnaoui


Un préjudice pour l’éleveur



Pour l’éleveur, le préjudice financier s’élève à 150 euros à mouton. François de Saint Laumer a déposé une plainte auprès de la gendarmerie. Une enquête pour sévices sur animaux et vol de viande a été ouverte par les gendarmes de la communauté de brigade de Thivars. Le seul moyen pour l’éleveur d’avoir le fin mot de l’histoire et de tenter de connaître les raisons d’un tel vol. Un vol à dessein personnel ou en vue d’une revente de la viande ?

► Retrouvez notre reportage dans votre JT régional à 19h. 

Sur le même sujet

Jean-marie Delaperche

Près de chez vous

Les + Lus