Eure-et-Loir : un nouveau festival de cinéma consacré au changement climatique

Publié le

Du 20 au 29 avril, 13 films sont projetés au cinéma de Chartres Les Enfants du Paradis et dans différents endroits du département, dans le cadre d’un tout nouveau festival de cinéma sur le changement climatique.

Le 4 avril dernier, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) tirait à nouveau la sonnette d’alarme sur les conséquences du changement climatique : "Seules des mesures immédiates, ambitieuses et coordonnées peuvent nous permettre d'éviter les dommages graves", déclarait-il lors de la publication d’une nouvelle partie de son 6e rapport.

Cette urgence-là, Bastien Jouini en a bien conscience du haut de ses 17 ans. Engagé dans les marches pour le climat, ce Drouais est désormais en service civique dans l’association eurélienne SykADAP qui organise des animations autour du climat et des ressources, notamment auprès des écoles.

Pour diversifier les actions de l’association, cet amoureux du 7e art a alors proposé en début d’année plusieurs idées, dont celle d’organiser un festival de cinéma "qui permettrait d’aller chercher un public plus large que les scolaires", et qui serait diffusé dans différents endroits du département, notamment au cinéma de Chartres Les Enfants du Paradis.

Encore faut-il trouver des fictions ou documentaires qui parlent de la thématique. "Ce n’est pas la majorité des films, reconnaît Bastien Jouini. Mais il y avait matière à faire une sélection, en faisant notamment un sous-thème sur l’alimentation." C'est ainsi qu'est né le festival du film du climat qui change, dont vous pouvez voir l'affiche ci-dessous.

Classique, animation et film d'horreur

Pour cette toute 1re édition qui se déroule du 20 au 29 avril, lui et les membres de SykADAP en ont donc sélectionné 12 sur l'alimentation, qui parlent notamment de l’épuisement des ressources, du véganisme et du bien-être animal, des dérives de la production agro-industrielle, mais aussi de personnes engagées pour produire différemment.

Des thèmes divers pour entraîner un débat différent, car chaque film est suivi d’un temps d’échange. Des classiques comme Soleil Vert à des animations comme Chicken of the Dead, en passant par un film d’horreur comme La Nuée, il y en a pour tous les goûts. "Il y a aussi l’idée de faire découvrir des films pour lesquels on considère qu’ils n’ont pas eu la visibilité qu’ils méritaient", souligne le délégué du festival.

C’est en partie pour cette raison qu’ils ont décidé de diffuser Animal, de Cyril Dion, nommé pour le César du meilleur documentaire 2022. "Il n’est pas dans la thématique, c’est un film plus généraliste, précise Bastien Jouini. Mais comme il venait de sortir, on trouvait intéressant de s’en servir pour parler de l’engagement des jeunes. Il n’avait pas été non plus très diffusé à Chartres et un certain nombre de personnes étaient déçues de ne pas l’avoir vu, donc on l’a mis dans le cadre du festival. En plus Cyril Dion est Drouais, donc c’est local aussi."

Une note d'espoir

Plus qu’alerter sur le changement climatique, le but est aussi d’apporter une note d’espoir "et réfléchir à comment on peut améliorer les choses". C’est pour cela que dimanche dernier, la projection du film Farine, sel, eau et savoir-faire a été organisée dans la grange d’un agriculteur bio à Dancy, qui a fait ensuite déguster ses pains.

Depuis le début des projections jusqu'à ce weekend, environ 120 personnes ont assisté à l’une des séances du festival. Un résultat en demi-teinte pour Bastien qui souhaitait au départ "sensibiliser des gens qui ne sont pas proches de ces questions-là". Or le public présent est déjà relativement au fait des questions abordées.

Mais il n’est pas question de baisser les bras : "Si ça continue d’année en année, on arrivera à sensibiliser des gens."

PROGRAMME JUSQU’AU 29 AVRIL

  • Lundi 25 avril : Animal, à 20h30, aux Enfants du Paradis à Chartres. Débat.
  • Mardi 26 avril : Anaïs s’en va-t-en guerre, à 20h30, au lycée Édouard-Branly à Dreux. Échange.
  • Mercredi 27 avril : La nuée, à 20h30, aux Enfants du Paradis.
  • Jeudi 28 avril : Thermostat 6, à 20h30, au lycée Édouard-Branly. Échange.
  • Vendredi 29 avril : soirée de clôture avec trois films, Copier-cloner, Tranche de campagne et Empathie, à 20h30, aux Enfants du Paradis. Débat.