Grève générale des avocats jusqu'à mercredi [mis à jour]

Publié le Mis à jour le
Écrit par D.Cros
Les avocats de Tours se sont rassemblés, ce lundi en début d'après-midi, devant le Palais de Justice.
Les avocats de Tours se sont rassemblés, ce lundi en début d'après-midi, devant le Palais de Justice. © F3 Centre-Val de Loire/D.Pouget

La mobilisation des avocats entamée lundi dernier se poursuit. Le Conseil national des barreaux a adopté à l'unanimité un appel à une grève générale jusqu'à mercredi. Les barreaux de la région Centre-Val de Loire restent mobilisés. 

Les "robes noires" restent mobilisées. Les avocats ont dit "prendre acte" de la concession faite par la garde des Sceaux, mais jugent ses réponses "insuffisantes" (voir notre article précédent). 

C'est pourquoi de nombreuses manifestations sont prévues, ce lundi, en France. Comme partout, les avocats de la région Centre-Val de Loire ont prévu de se rassembler, vers 14 heures, devant les palais de justice. 

A Tours, la mobilisation a même commencé dès le matin. En préambule, les avocats du barreau de Tours se sont réunis, en assemblée générale extraordinaire. A 14 heures, ils se sont rassemblés sur les marches du Palais de Justice et ont ensuite bloqué la circulation du tram.


A Blois, cet après-midi, une cinquantaine d'avocats a envahi la cour d'assises. L'audience en cours a été suspendue. 



Les bâtonniers français font partie du mouvement d’opposition à la réforme de l’aide juridictionnelle souhaitée par la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Très remontés, ils continuent de dénoncer la baisse envisagée de cette aide. 

Le Conseil national des barreaux (CNB) a appelé à une extension de la grève par un mouvement total et illimité dans toute la France.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.