Trois candidats toujours en campagne : portrait de Philippe Loiseau, tête de liste du Front National

Publié le Mis à jour le
Écrit par D.Cros

En région Centre-Val de Loire, trois candidats sont en lice pour le second tour des élections régionales. Philippe Loiseau mène la tête de liste Front National. Pour ce scrutin, il croit à "la vague bleu marine".

L’agriculteur

"Je suis un passionné de la nature, de la chasse et de la pêche" explique Philippe Loiseau. Rien ne le prédestinait à devenir agriculteur en Eure-et-Loir à l’âge de 18 ans. Né à Chartres, ce petit fils de commerçant et fils de notaire a passé son enfance en centre-ville. Il pensait initialement faire une licence en droit et être agent immobilier.

Aujourd'hui, il a une exploitation céréalière d’une centaine d'hectares qu’il a aménagé pour préserver la nature. Il explique : "cette superficie est vaste, mes responsabilités publiques me prennent du temps".

Du syndicalisme à l’engagement politique

"Je militais à la coordination rurale pour défendre les agriculteurs par rapport à la nouvelle politique agricole commune (PAC). Il s’agissait à l’époque de ramener les cours au niveau mondial compensé donc une baisse des cours compensée par des aides. Or, nous savions que les aides allaient progressivement baisser voire disparaître" souligne Philippe Loiseau. 

A l’époque, il a milité avec d’autres agriculteurs d’Eure-et-Loir. Par la suite, il a été séduit par le discours de Jean-Marie Le Pen. Il explique : "J’ai fais le choix du Front National où la vision était plus large pour défendre l’agriculture. Les autres personnalités politiques ne disaient pas clairement les choses, ne dénonçaient pas les dangers de la PAC et n’apportaient pas de vraies décisions".

Une décision qu’il a dit avoir mûrement réfléchi pendant deux ans. Mais c’est ce discours qui l’a convaincu : "Il fallait que je réagisse à cette situation qui pour moi était dramatique pour l’agriculture française". Il adhère au FN en 1991

Son parcours

En 1997, il a été candidat aux législatives. Quatre ans après, Philippe Loiseau a monté une liste à Lucé et a été conseiller d’opposition de 2001 à 2008.

En 2004, il s’est présenté aux régionales. Tête de liste départementale en Eure-et-Loire, il a été conseiller régional de 2004 à 2014.

Il est député au parlement européen "agriculture et développement rural" depuis 2014. Il a abandonné son mandat de conseiller régional car il était à la fois conseiller régional, conseiller municipal de Lucé et de l’agglomération à Chartres. 

Besoin de communiquer

Philippe Loiseau aime aller sur le terrain à la rencontre des gens. Il souligne : "C’est le moyen de parler, d’argumenter et de faire des propositions. Quand on rencontre les français, on sent leur manière d’appréhender les choses".

Il continue en disant : "J’ai besoin de contact. Le métier d’agriculteur ne permet pas de rencontrer les gens. Quant on travaille seul dans la plaine, ce n’est pas évident. J’ai besoin de voir du monde et de communiquer, c’est possible en politique". 

Pour les prochaines élections, Philippe Loiseau tête de liste régionale du Front National croit à dit-il à la "vague bleu marine". Selon lui, les électeurs du Front National seront plus nombreux car les gens en ont assez des promesses non tenues par les autres partis.

► Reportage de Marine Demazure et Benjamin Savart

durée de la vidéo: 02 min 06
Elections régionales : portrait de Philippe Loiseau, tête de liste du Front National ©France 3 Centre-Val de Loire

Les autres têtes de liste

• François Bonneau :  PS-PRG-EELV
• Philippe Vigier : LR-UDI-Modem