Vol de câbles : 3 personnes condamnées à Tours pour avoir volé et revendu 15 tonnes de cuivre

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen .

Le tribunal judiciaire de Tours a condamné trois personnes après des vols de câbles en cuivre revendu à des ferrailleurs. Un quatrième homme doit comparaître le 21 avril prochain.

La gendarmerie d'Indre-et-Loire a annoncé ce 10 avril le démantèlement d'un groupe  ayant volé des câbles de cuivre utilisé dans des éclairages publics avant de les écouler auprès de sociétés de recyclage du métal.

Un vol d'une valeur de 160 000 euros

Depuis avril 2021, la compagnie de gendarmerie de Chinon constate en effet "des vols de câbles commis dans des lampadaires implantés sur la voie publique de différentes communes" expliquent les gendarmes sur les réseaux sociaux. Ils ont ainsi recensé "25 faits" au total, soit 15 tonnes de cuivre d'une valeur estimée de 160 000 euros.

"Au delà du préjudice lié aux câbles à remplacer, il faut rajouter les travaux et la main d’œuvre nécessaire à la remise en état des éclairages publics dégradés ; ainsi, le montant de la remise en état s’élève à plusieurs dizaines de milliers d’euros, à la charge principalement des mairies", précise la gendarmerie. Le 4 avril, six personnes, quatre hommes et deux femmes âgés de 27 à 57 ans sont arrêtés à Chinon, Rivières, Richelieu et dans le département voisin du Maine-et-Loire.

Prison avec sursis, amendes et TIG

En plus des vols, les gendarmes découvrent qu'une seule des personnes interpellées déclare partiellement ses revenus : "Cette activité illicite engendre ainsi un manque à gagner pour l’URSAAF d’environ 300 000 euros." Enfin, en ne déclarant pas leur activité, certains des prévenus sont aussi suspectés d'avoir indûment perçu des prestations sociales dont le préjudice doit encore être estimé.

Les quatre hommes ont été déférés au tribunal judiciaire de Tours le 6 avril dernier. Trois d'entre eux ont été immédiatement condamnés à "des peines de prison avec sursis (entre 6 à 10 mois), des amendes, des travaux d'intérêt général et la confiscation d’un véhicule". Le dernier homme est convoqué devant le tribunal correctionnel le 21 juin 2022.

Une décision judiciaire est également attendue pour les deux dernières personnes interpellées.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité