Tours : Laurent Bouro investit la Laverie

Paysages de L.Bouro / © BB
Paysages de L.Bouro / © BB

Elles sont là, exposées sur les murs éraillés par le temps dans l'ancienne laverie de l'hôpital Bretonneau. Les oeuvres de Laurent Bouro ont trouvé leur place à La Riche dans ce lieu chargé d'histoires situé précisément, rue du Port, à deux pas de la place Sainte-Anne. 

Par Benoît Bruere

Il y a plus de cinquante ans que la peinture des murs tient mais parfois elle a tout de même disparu, laissant place à des pans de béton jaunâtres usés par le temps. La Laverie est un lieu étonnant pour la Touraine : on se croirait dans un restaurant tendance de Williamsburg. A l'intérieur de cet édifice du XIXe, trois salles, trois ambiances. C'est ici que Laurent Bouro est exposé : Thierry Gonzal et Philippe Thelin lui ont fait une nouvelle fois confiance jusqu'au 17 décembre. Il faut dire que l'artiste déçoit rarement. Peu importe son inspiration et les thématiques, ses créations interpellent : 

Je crée mes séries au gré de mes envies de faire avec cette volonté de plus en plus affirmée de revisiter les classiques de l'histoire de la peinture

Ingénieur-écologue de formation, Laurent Bouro est un tourangeau, un vrai tourangeau. Natif de Ligueil dans le lochois, il n'a jamais cessé de vivre pour la peinture depuis sa plus tendre enfance. Haut comme trois pommes il se nourrit de livres d'histoire et à 6 ans seulement, peint son premier tableau : une reproduction du peintre italien Amedeo Modigliani (XXe siècle). Très jeune, la peinture représente un moyen d’évasion et d'expression.
Il a bien été conseiller auprès des collectivités locales en environnement lorsqu'il était ingénieur-écologue, il y a déjà plus de quinze ans mais ce n'était pas possible de jouer sur les deux tableaux. Alors, il franchit le pas à 32 ans. Autodidacte du troisième art, il complète sa technique en suivant des cours de peintre en décors à l'AFPA de Tours. C'est décidé, il va vivre de sa peinture. Comme pour beaucoup d'autres peintres, son travail résulte dès lors de ses nombreux voyages. Et d'un tour du monde en particulier : Afrique de l'Ouest, Afrique du Sud, Laos, Birmanie, Australie, Nouvelle-Zélande, Panama, Nicaragua ou encore Cuba....un voyage pour prendre le temps de réfléchir et de croquer.

L'état du monde, l'état des gens et l'état de ma tête sont au coeur de mon travail

Si aujourd'hui il peint sur bois à nouveau des paysages, sa technique préférentielle reste la peinture à l'huile sur toiles avec parfois des touches de bitume dissolues. Paysages, natures mortes, portraits, mains, corps... Sa prochaine série est déjà connue : lui qui longe la Loire quotidiennement, le fleuve royal sera sa prochaine source d'inspiration. Les milieux aquatiques revisités à l'impressionnisme d'aujourd’hui. Rendez-vous est pris, sans doute, pour une nouvelle présentation de ses « œuvres aquatiques » à la Laverie....comme une évidence.

Exposition de L.Bouro à la Laverie

 

La Laverie, lieu insolite à deux pas de la place Saint-Anne

La Laverie, située rue du Port à La Riche, est un ancien bâtiment de la fin du XIXème siècle qui a eu plusieurs vies : Ancienne tannerie, puis laverie de l’hôpital Bretonneau, le bâtiment a accueilli diverses activités jusqu’en 1998. Abandonné, il a été réhabilité, remis en valeur par une association de sauvegarde du patrimoine : c’est un lieu magnifique avec de grands espaces prédisposés aux expositions ou à toutes autres manifestations : concerts, spectacles, projections, installations, mais toujours en lien avec l’architecture.

Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus