• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

3 jeunes du Centre-Val de Loire débattent sur les fake news dans “T'en penses quoi ?”

Comment luttez-vous contre les fausses informations ? / © john-i sur Pixabay.com
Comment luttez-vous contre les fausses informations ? / © john-i sur Pixabay.com

NotaBene invite 3 jeunes du Centre-Val de Loire à débattre sur le thème des fausses informations et sur l'éducation aux médias.

Par Nicolas Ricoud

Dans le nouveau numéro de "T'en penses quoi ?", le programme numérique qui donne la parole à des jeunes de la région Centre-Val de Loire, on s'intéresse aux "fake news". En bon français, on parle de fausses informations. Des informations souvent relayées sur les différents réseaux sociaux.
 


Si le nombre des "infox" a augmenté ces derniers temps, notamment avec des élections politiques à travers le monde, le phénomène de la rumeur n'est pas récent. D'ailleurs, une loi qui date de 1881 sur la liberté de la presse, interdit la diffusion de fausses nouvelles sous peine d'une amende pouvant aller jusqu'à 45 000 euros.

Les jeunes qui sont très présents sur les supports numériques sont donc les premiers touchés par les fake news. Autour du youtubeur NotaBene, le débat est lancé entre Anouk (22 ans), Jade (18 ans) et Emily (25 ans). Les trois jeunes filles n'ont pas de télé chez elles, ou alors elles ne la regardent pas. Pour s'informer, elles écoutent la radio, profitent d'échanges avec leurs proches ou lisent les réseaux sociaux. Sur ces derniers, Emily précise :
 

On ne pourra jamais les maitriser car c'est eux qui nous maitrisent


Quand on leur parle de "fake news", c'est le mot "buzz" qui arrive en premier. Et si ces fausses informations n'étaient publiées que pour faire le buzz, faire la publicité de certaines personnes ou de certaines idées ?

Au cours de la discussion, Emily, étudiante, évoque Le Gorafi en essayant de se remémorer quelques exemples de fake news. La question est posée : doit-on considérer des sites Web satiriques comme des fake news ? Faut-il tout prendre au premier degré ?
 
 

3 façons de se protéger des fausses informations ?

  • Verifier ses sources d'information
  • En discuter et confronter les points de vue
  • Garder l'esprit critique
Ces conseils ne sont pas exhaustifs, il faut rester vigilent face à toutes les informations qui nous proviennent.

Pour Emily, étudiante de 25 ans qui n'a pas eu de smartphone avant d'entrer à l'Université, le fait de n'avoir ni ordinateur ni portable avant un certain âge, "ça l'a sauvé", l'aidant à traiter l'information autrement.

Pour aller plus loin dans l'information du public, Le Monde a sorti en 2017 Decodex, un site Web qui permet de vérifier si un site d'information est fiable ou non. Et récemment, le site franceinfo a lancé "Vrai ou fake", une plateforme de vérification de l'information.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jean-Dominique Bosq - Directeur des Opérations des Parfums Christian Dior

Les + Lus