• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Commerces en centre-ville : Tours se distingue pour son activité et son attractivité

Le centre-ville de Tours est de plus en plus actif et attractif pour les commerces selon l'étude réalisée par la fédération Procos / © Collection Watier/Maxppp
Le centre-ville de Tours est de plus en plus actif et attractif pour les commerces selon l'étude réalisée par la fédération Procos / © Collection Watier/Maxppp

La fédération Procos vient d’établir un palmarès des agglomérations les plus actives pour leurs commerces. Tours a été désignée centre-ville le plus actif dans sa catégorie.

Par Arnaud Moreau

La Rue Nationale, artère commerçante de Tours, bondée, cette image n’a rien d’extraordinaire et se répète chaque week-end, surtout en période de soldes. Tours, ville attractive et active ? C’est ce que pense la fédération Procos. Elle réunit près de 260 enseignes nationales et internationales installées dans les agglomérations, telles Camaïeu, Zara ou Etam. Il s’agit principalement de commerces non-alimentaires comme les magasins de textiles.
Elle se livre à ce classement pour la deuxième année consécutive. «Notre premier palmarès était une photographie. Celui-ci se base sur une évolution, et celle de Tours est positive» explique Emmanuel Le Roch, Délégué Général de Procos.
La fédération se base sur différents critères : Chiffres d’Affaires des enseignes, le nombre de locaux vacants, attractivité. Tours dépasse dans sa catégorie Strasbourg et Nantes, « deux villes très actives mais qui n’ont pas progressé sur l’année »

Le centre-ville de Tours a su résister aux complexes commerciaux créés en périphérie


Selon Emmanuel Le Roch, la force du centre-ville de Tours est « d’avoir pu se développer en résistant à l’essor des centres commerciaux périphériques comme celui de Ma Petite Madelaine à Chambray-les-Tours. Il existe une logique de locomotive commerciale, notamment représentée par les galeries nationales en plein centre-ville. »
Tours jouit également d’une position centrale tout en étant très bien desservie par la route et le train « Il n’est pas rare de voir des gens du Mans venir faire leur achats à Tours par exemple. Par ailleurs : il y a peu de locaux vacants, ce sont des marqueurs de la santé économique d’un centre-ville. » Le taux de vacance est en effet de 6,6%.

En Centre-Val de Loire, Orléans est également considérée comme une ville active sans pour autant être désignée comme lauréate. A noter qu’elle n’appartient pas à la même catégorie que Tours d’après le classement.

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer