• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Mariages chinois de Tours : Lise Han demande sa mise en liberté

Lise Han lors de son procès en première instance, en 2015. / © PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/MAXPPP
Lise Han lors de son procès en première instance, en 2015. / © PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/MAXPPP

Condamnée puis arrêtée dans le Sud après avoir pris la fuite, l'ancienne conseillère du maire de Tours a demandé sa mise en liberté devant la cour d'appel d'Orléans. 

Par Yacha Hajzler

Lise Han n'a apparemment pas fini de défrayer la chronique. Selon nos confrères de la Nouvelle République, la principale accusée dans l'affaire des mariages chinois de Tours a demandé sa mise en liberté, ce 6 novembre, devant la cour d'Appel d'Orléans. 
 

La cavale de Lise Han : une nécessité familiale


Fin février, juste après avoir vu sa condamnation alourdie en appel, Lise Han avait disparu de la circulation, alors même qu'elle avait été condamnée à quatre ans de prison. Le 19 septembre, elle avait été interpellée près de Nice, et placée en détention provisoire. 
 

Son avocate a justifié cette disparation par une nécessité familiale : Lise Han se serait rendue à Taiwan pour veiller sur sa mère malade.
 

Condamnée mais remise en liberté ?


Toujours selon la Nouvelle République, l'avocate générale s'était déjà fermement opposée aux précédentes demandes de mise en liberté formulées en octobre par la condamnée. 

Même si Lise Han a déjà été condamnée en première instance et en appel, sa demande de mise en liberté est rendue possible car l'ancienne conseillère avait décidé, à l'issue de son second procès, de se pourvoir en cassation. 

Elle n'est donc pas considérée comme définitivement condamnée. La décision concernant sa mise en liberté sera rendue le 4 décembre. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus