• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : 5 000 électeurs radiés des listes pour les européennes (et non pas 15 000)

Plus de 5 000 tourangeaux privés de vote aux européennes - Photo d'illustration / © ERIC CABANIS / AFP
Plus de 5 000 tourangeaux privés de vote aux européennes - Photo d'illustration / © ERIC CABANIS / AFP

Le vote du 26 ne s'est pas déroulé comme prévu dans la cité tourangelle. Mais des confusions, notamment au niveau des chiffres, circulent sur la toile. 

Par Yacha Hajzler

La polémique du week-end électorale raté à Tours enfle, avec ses exagérations. Quelques jours avant le scrutin, premier couac : 15 000 tourangeaux n'ont pas reçu leur nouvelle carte électorale. La faute de l'INSEE, qui, dans ses nouveaux fichiers, a mélangés des codes postaux. 
 

Pas de carte électorale ? Pas problème !


Ce vendredi, l'ensemble des listes de gauches de la région ont diffusé un communiqué intitulé "Que sont devenus les 15 000 électeurs de Tours ?" 
 
La réponse est simple : ils ont pu aller voter comme tout le monde, puisque la carte électorale n'est pas obligatoire pour ce scrutin. Seule la carte d'identité est obligatoire. La mairie avait déjà par ailleurs annoncé que les cartes électorales attendraient leurs propriétaires. "Effectivement, la question des cartes électorales non-reçues n'est pas si grave" tempère Franck Gagnaire, premier secrétaire du Parti Socialiste en Indre-et-Loire. 
 

Electeurs radiés : le vrai carton rouge


En réalité, le communiqué, comme plusieurs articles de presse, entretiennent la confusion avec un autre problème, plus sérieux : les radiations de listes électorales. Des Tourangeaux bel et bien inscrits sur les listes, et bel et bien en possession de leur carte électorale, ont découvert en arrivant à leurs bureaux de vote qu'ils avaient disparus des listes. 

"D'abord, pour les gens qui n'ont pas pu voter, c'est un choc. Ça a provoqué des files d'attente au tribunal pour se faire régulariser. Ça peut avoir un effet pertubateur sur le résultat, certains sièges se jouent à rien. Ce serait bien de savoir quelle est l'ampleur du problème" complète Franck Gagnaire.

L'ampleur, c'est 5074 personnes, un chiffre donné par la mairie de Tours. 5000 personnes de moins, c'est effectivement suffisamment pour influencer un résultat. Le bug serait là encore dû aux nouveaux fichiers INSEE. De nombreuses villes en France sont concernées, à tel point que la mairie de Toulouse a saisi le ministère de l'Intérieur. 

Sur le même sujet

Jean-Dominique Bosq - Directeur des Opérations des Parfums Christian Dior

Les + Lus