Tours : l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing est sorti de l'hôpital

L'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, est sorti ce vendredi 20 novembre du CHU Trousseau de Tours, où il était hospitalisé depuis le 15 au soir, et a rejoint sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, a indiqué son entourage à l'AFP.

L'ancien président de la République et académicien Valéry Giscard d'Estaing a pu regagner sa résidence d'Authon, dans le Loir-et-Cher. Photo d'illustration
L'ancien président de la République et académicien Valéry Giscard d'Estaing a pu regagner sa résidence d'Authon, dans le Loir-et-Cher. Photo d'illustration © Dominique Touchart / Maxppp
Âgé de 94 ans, M. Giscard d'Estaing, qui séjournait depuis le début du confinement dans cette résidence de campagne, avait été admis dans le service de cardiologie de l'hôpital de Tours pour une "insuffisance cardiaque".
 

"Il n'y avait pas de critère de gravité"

L'ancien chef de l'Etat (1974-1981) était encore "un peu fatigué" pour sortir le 19 novembre mais il a désormais "une bonne voix", a précisé son cabinet, qui lui a parlé au téléphone le 20. L'ancien président avait été évacué le dimanche 15 novembre en hélicoptère par le Samu, mais "il n'y avait pas de critère de gravité" au moment de sa prise en charge, avait rapporté le président du Conseil départemental du Loir-et-Cher Nicolas Perruchot Son épouse Anne-Aymone l'a vu à plusieurs reprises dans la semaine.

Valéry Giscard d'Estaing avait été hospitalisé quelques jours mi-septembre à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris pour une légère infection aux poumons. Les médecins avaient toutefois écarté une infection au coronavirus. Valéry Giscard d'Estaing, qui a fêté ses 94 ans le 2 février, a déjà été hospitalisé à Pompidou, dans le XVe arrondissement de Paris, en cardiologie à plusieurs reprises il y a quelques années pour la pose de stents.

Plus jeune président de la Vème République lorsqu'il est élu en 1974, Valéry Giscard d'Estaing avait fait l'une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris d'un autre président de la République, Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre de 1974 à 1976.

Il a aussi fait parler de lui en mai, visé par une enquête pour agression sexuelle après la plainte d'une journaliste allemande. Cette dernière l'accusait de lui avoir touché les fesses lors d'une interview plus d'un an plus tôt.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique santé société