A Tours, le maire Serge Babary annonce sa candidature pour les élections sénatoriales

© F3 Centre
© F3 Centre

Serge Babary (Les Républicains) présentait sa liste ce vendredi après-midi en compagnie d’Isabelle Raimond-Pavero (vice-présidente du conseil départemental – Chinon) et Antoine Trystram (maire de Semblancay).

Par Franck Leroy

Serge Babary, le maire LR de Tours élu en 2014, a enfin rompu le silence. C’était un secret de Polichinelle, mais il tenait à s’exprimer le plus tard possible afin de ne pas entrer dans une longue litanie d’obligations de justifications. Quatre semaines – car c’est le temps qu’il reste avant le scrutin (24 septembre) – seront certainement suffisamment éprouvantes pour l’élu tourangeau qui devra répondre à ses détracteurs qui lui prêtaient depuis quelques temps déjà l’intention de laisser tomber sa ville pour se réfugier sous les lambris du Palais du Luxembourg.
   
Ce vendredi après-midi, il a donc choisi la plus petite commune du département d’Indre et Loire pour se lancer : Crissay sur Manse (101 habitants). Dans le sud du territoire. Et ce lors d’une conférence de presse champêtre orchestrée à l’ombre d’un noyer. Histoire de souligner qu’il se lance « avec force et conviction dans une campagne au service de tous les territoires. Citadins et ruraux». Et c’est bien sous la bannière Les Républicains que toute l’équipe se présente. « Il vaut mieux être clair et ne pas laisser le doute dans les esprits » a-t-il d’emblée commenté.


Notre candidature s’inscrit auprès de la majorité sénatoriale animée par le président Larcher


Le maire de Tours, qui reconnait « se lancer dans un  sprint », joue la carte de l’expérience politique personnelle et collective : « nous sommes en politique depuis longtemps. Notre expérience est là. Nous avons un savoir-faire. Et c’est cela que nous voulons mettre au service des élus locaux . Notre but est de les accompagner au quotidien pour les aider à se développer dans leurs communes. Ça sert à ça un sénateur… Ce doit être un facilitateur». Serbe Babary candidat se veut porte-voix « de toutes ces communes qui doivent avancer ensemble, sans différence entre la ville et la campagne ».

Interrogé sur sa succession à la mairie de Tours s’il est élu, il répond du tac au tac : « je fais le nécessaire pour que les choses s’organisent. Je sais qu’il y a des gens qui ont des velléités. Oui, il y a des discussions. J’ai d’ailleurs mis en place un conseil politique. Mais je vous rappelle une chose : ma succession ne sera ouverte qu’à partir du 25 septembre si je suis élu ».

25 réunions publiques sont d’ores et déjà programmées. Elles débuteront le mardi 5 septembre.

La liste « La Force de l’engagement » de Serge Babary compte également deux remplaçants : Jocelyne Cochin, maire de La Croix en Touraine, et Jacques Barbier, maire de Descartes.

Serge Babary (au centre), en compagnie de ses co-listiers, Isabelle Raimond-Pavero (Chinon) et Antoine Trystram (Semblançay). / © Franck Leroy
Serge Babary (au centre), en compagnie de ses co-listiers, Isabelle Raimond-Pavero (Chinon) et Antoine Trystram (Semblançay). / © Franck Leroy

 

Bio express

Serge Babary : 71 ans, maire de Tours depuis 2017, 1er vice-président de Tours Métropole Val de Loire.
Il a été président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine.
Il a été le fondateur en 1975 d’une société de services spécialisée dans la traduction technique pour les professionnels.
 


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus