• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : les nouveaux tarifs de Fil Bleu ne profitent pas à tout le monde

Fil Bleu espère dépasser les 40 millions de voyageurs cette année. / © France 3 Centre-Val de Loire
Fil Bleu espère dépasser les 40 millions de voyageurs cette année. / © France 3 Centre-Val de Loire

Fil Bleu, qui gère les réseaux de bus et de tram à Tours, a mis en place une nouvelle grille tarifaire depuis le 1er août. Si les scolaires et étudiants sont favorisés, ce n'est pas le cas des personnes seules ou certains allocataires du RSA.

Par Victor Lengronne

"Je l'ai en travers de la gorge." Isabelle Douet, allocataire RSA, touche moins de 500 euros par mois. Son abonnement à Fil Bleu, le réseau de transports en commun à Tours et son agglomération, a excessivement augmenté : elle paie 19,90 € par mois depuis le 1er août alors qu'elle déboursait seulement 5,30 € jusqu'à présent. Pour les personnes seules ou qui touchent le RSA avec un quotient familial inférieur à 350 € par mois, l'abonnement passe de 5,30 € à 9,90 €.

Une augmentation qui touche également les 26-64 ans. Ils voient leur abonnement augmenter de 5 euros et les plus de 65 ans : avant, un senior qui touchait moins que le SMIC devrait s'acquitter de 17 € par mois ; aujourd'hui il doit verser 29 € tous les mois.
 

 

Les jeunes favorisés


En juillet 2018, la métropole avait promis des tarifs plus avantageux pour les étudiants. La promesse a été respectée. Pour les étudiants, l'abonnement passe de 27,60 € à 23 €. 23 €, c'est également la somme pour l'ensemble des moins de 25 ans. Pour les 5-10 ans, l'abonnement a baissé de moitié, désormais à 12 €. L'abonnement annuel d'un étudiant baisse drastiquement, de 300 à 230 €.
 


Toutes ces modifications de prix sont expliquées par Fil Bleu qui a noué un partenariat avec la métropole via Kéolis, avec un nouveau principe : la tarification solidaire. Par tranche d'âge, aussi."Quand on a des ressources plus faibles, on a une tarification solidaire. On ne prend plus en compte le statut (étudiant, travailleur, demandeur d'emploi), mais les ressources du foyer en prenant comme base le quotient familial de la CAF", explique Loïc Latour, directeur de la mobilité voyageurs à Fil Bleu.

 

De nouvelles dessertes

Ce lundi, les Tourangeaux pourront monter et descendre à plusieurs stations. Sur la ligne 3, il y a aura un nouvel arrêt au centre commercial des Atlantes. Sur la 14, le centre commercial "Ma petite Madelaine" est lui aussi desservi. La ligne 19 est elle renforcée entre Saint-Avertin et la Gare de Tours.

Outre ces nouvelles stations, trois lignes électriques vont voir le jour pour desservir Tours-Centre (place de la Liberté, Febvotte et les Prébendes), Tours-Nord (liaison entre Paul Bert/Saint-Symhorien et Saint-Cyr), et Joué-lès-Tours (quartier de l'Epend, les Bretonnières, l'espace Malraux et l'hôtel de ville).

A lire aussi

Sur le même sujet

Agathe Fournigault : "Le Grenelle des violences conjugales de Marlène Schiappa ? Une supercherie !"

Les + Lus