À Tours, les pompiers déguisés font la fête à la caserne pour manifester leur soutien au personnel soignant

En pleine épidémie de Covid-19, les sapeurs-pompiers de Tours ont organisé une grande fête déguisée à la caserne pour montrer leur soutien aux personnels soignants et à tous ceux qui travaillent. 
Grande échelle sortie pour l'occasion, déguisements, musique... Les pompiers de Tours ont transformé la caserne samedi soir.
Grande échelle sortie pour l'occasion, déguisements, musique... Les pompiers de Tours ont transformé la caserne samedi soir. © Montage France Télévisions
Les sapeurs-pompiers de Tours savent faire la fête, même en période de confinement. Dès le 28 mars, ils ont “mis le feu” à la caserne Chassagne avec musique à fond et fumigènes au balcon. Depuis, l’ambiance est au rendez-vous chaque week-end, pendant une dizaine de minutes. Ce samedi 25 avril, c’est une soirée déguisée sur le thème de la plage qui a eu lieu dans l’enceinte du centre de secours pour tenter de faire oublier le confinement en vigueur, mais surtout pour faire du bruit pour les personnels soignants.
 


"C’est grâce à eux que le pays tourne actuellement"

Animée par le Caporal Hugo Larbalétrier après sa garde,  cette soirée a rassemblé une vingtaine de pompiers et leurs familles à leur balcon, habillés en short de bain, tong et collier de fleur autour du cou. Musique des années 80 à fond, ces boums sont vite devenu un rituel pour les pompiers mais également pour les voisins des immeubles d’en face, dans le quartier des rives du Cher. A 20 heures précises, la musique s’éteint quelques instants pour laisser place aux applaudissements pour rendre hommage au personnel soignant. 
 
Depuis la grande échelle, les pompiers ont filmé la scène en direct. Crédit : UDSP 37.

Dans la cour de la caserne, on y voit un grand MERCI dessiné avec des tenues de pompiers par la dizaine de personnes de garde. Un mot à destination des soignants et de tous ceux qui travaillent.Soignants, médecins, caissiers, producteurs locaux… C’est grâce à eux que le pays tourne actuellement, on se doit de les remercier”, explique Hugo Larbalétrier.

Comme tous les citoyens, le confinement à la caserne pour les sapeurs-pompiers n’est pas tous les jours facile à vivre.

Ces soirées nous permettent de sortir de notre quotidien habituel. On aime notre travail mais on aime aussi vivre, cela nous permet de décompresser et de partager avec les voisins.
Hugo Larbalétrier, sapeur-pompier à Tours

Impatients de remettre le couvert, les sapeurs-pompiers prévoient une nouvelle soirée vendredi 1er mai, avec une playlist spéciale années 90 à nos jours. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers musique culture coronavirus/covid-19 santé société