Une vidéo projetée sur la façade de l’hôtel de ville de Tours pour sensibiliser à la question migratoire

En cette journée internationale des migrants, le collectif Accueil Sans Frontières en Touraine projettera ce 18 décembre un film d’une vingtaine de minutes sur l’hôtel de ville de Tours, et dans différents quartiers de la ville, à partir de 18h.

En cette journée internationale des migrants, le collectif ASFT projettera en plein air un film de sensibilisation dans des différents lieux publics de la ville de Tours
En cette journée internationale des migrants, le collectif ASFT projettera en plein air un film de sensibilisation dans des différents lieux publics de la ville de Tours © Roland Macri/ MaxPPP

Comme chaque année depuis 20 ans, la journée du 18 décembre est l’occasion pour les associations du monde entier de sensibiliser l’opinion publique sur la question migratoire. Mais aussi de rappeler quelles sont les conditions de vie de ces hommes, femmes et enfants déracinés de leur pays d’origine à cause des guerres, des crises économiques ou écologiques.

En cette journée internationale des migrants, le collectif Accueil Sans Frontières en Touraine (ASFT), qui rassemble plusieurs associations de l’Indre-et-Loire (Utopia 56 Tours, Chrétiens-Migrants, la Table de Jeanne-Marie, etc.), diffusera une vidéo d’une vingtaine de minutes sur la façade de plusieurs bâtiments publics de Tours, dont l’hôtel de ville.

Pour une "vraie politique de l’accueil"

Dans un communiqué engagé, l’ASFT accuse les pays de l’Union européenne de mener des "politiques meurtrières de fermeture des frontières." Le collectif réclame "une vraie politique de l’accueil" et un accès égal à "tous les droits (santé, logement, travail, participation politique) […] pour tous les résidents d’un pays, quelle que soit leur nationalité ou leur origine."

Dans la vidéo qui sera projetée dès 18h place Jean Jaurès, l’AFST a voulu retracer le parcours migratoire éprouvant de ces personnes, mais également sensibiliser les Tourangeaux en brisant cinq préjugés sur elles. "Ce sont des gens comme nous qui n’ont souvent pas d’autres choix que de quitter leur pays et leur famille", martèle Angelo, coordinateur pour Utopia 56.

Une projection se fera également en simultané à 19h dans les quartiers Sanitas, les Fontaines et Beffroi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire migrants société immigration