Volley : Tours s'incline face à Montpellier dans la première manche de la finale de Ligue A

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen (avec AFP)

Le Tours Volley Ball s'est incliné au tie break et à domicile ce 7 mai face à Montpellier en finale de Ligue A. Mais les Tourangeaux ne perdent pas espoir pour le match retour le 11.

Douloureuse déconvenue pour Tours ce 7 mai, battue à domicile par l'équipe de Montpellier. Les volleyeurs de l'Hérault ont fait un petit pas vers un premier titre de champion de France depuis 1975, en allant s'imposer dans la salle Grenon de Tours, pour le premier match de la finale de la Ligue A. Montpellier pourra conclure dès mercredi 11 mai dans sa salle Chaban-Delmas de Castelnau-le-Lez, alors qu'en cas de victoire tourangelle, le TVB reprendra l'avantage du terrain pour un match décisif dans sa salle de Grenon le 15 mai.

Après avoir remporté les deux premiers sets face à une équipe tourangelle à l'envers, les joueurs d'Olivier Lecat ont vu Tours recoller à deux manches partout, avant de finalement empocher le gain de cette première manche au tie break (25-23, 25-16, 23-25, 17-25, 15-12). Montpellier, en quête d'un huitième titre de champion de France, a pu compter sur une excellente partie du pointu français Théo Faure (23 points), excellent sur les deux premiers sets et désigné MVP de la rencontre, et du réceptionneur-attaquant argentin Ezequiel Palacios (18 points), médaillé de bronze aux Jeux à Tokyo.

Troisième finale pour Tours

Si au palmarès les deux clubs totalisent presque le même nombre de titres de champions -huit contre sept, à l'avantage du TVB- leur domination nationale touche des périodes totalement différentes. Tours a dominé le volley français dans les années 2010 (leur dernier titre date de 2019), alors que les heures de gloire de Montpellier, remontent aux années d'Après-Guerre et aux années 1970, et la rivalité avec les parisiens RC France et Stade Français. Tours, champion de France pour la dernière fois en 2019, de son côté dispute la troisième finale de sa saison après les revers contre les Italiens de Monza en Coupe CEV (2e échelon derrière la Ligue des champions) et la Coupe de France contre Chaumont. Les Héraultais n'ont plus remporté le titre national depuis 1975.

Tours et Montpellier pouvaient compter chacun sur un champion olympique, Kevin Tillie d'un côté et Nicolas Le Goff de l'autre, pour aller décrocher le titre national pour la finale de la Ligue A masculine. Tous les deux étaient revenus en France pour tenter de ramener ce titre, dès l'été 2020 pour Nicolas Le Goff dans l'Hérault en provenance de Berlin pour se rapprocher de sa famille, et l'été dernier en Touraine pour Kevin Tillie après une carrière à l'étranger. Depuis leur signature dans leur club respectif, le central de 30 ans et le réceptionneur-attaquant de 31 ans ont décroché en août 2021 le plus beau titre dans une carrière, l'or olympique à Tokyo, point d'orgue de la plus belle génération du volley français après le sacre européen de 2015.

Le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, Andrea Giani, aura un oeil attentif sur la série, puisque outre les deux champions olympiques, la jeune pépite du volley tricolore, Théo Faure sera l'une des principales armes de Montpellier, pour mettre fin à près d'un demi-siècle sans titre de champion pour le club.