Attendus à Châteauroux, Jean Castex et Jean-Michel Blanquer amorcent une rentrée sous surveillance

C'est une rentrée inédite qui va se jouer ce mardi 1er septembre sur l'ensemble du territoire. Pour accompagner la mise en place d'un protocole sanitaire, Jean Castex et Jean-Michel Blanquer vont se rendre à l'école Louise de Frontenac à Châteauroux.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education, est attendu à Châteauroux ce 1er septembre. Photo d'illustration
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education, est attendu à Châteauroux ce 1er septembre. Photo d'illustration © Aurelien Morissard / Maxppp
La rentrée arrive, mais la pandémie de covid-19 ne s'arrête pas pour autant. Ce 1er septembre, le Premier ministre Jean Castex, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer et la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel doivent se rendre à l'école élémentaire Louise de Frontenac de Châteauroux pour évoquer les problématiques liées à la rentrée dans ce contexte de pandémie. Le 29 août, le ministre de l'Education nationale a d'ores et déjà annoncé un "Grenelle des professeurs" pour revaloriser les salaires et conditions de travail des enseignants, avec une dotation de 400 millions d'euros.

Dans une circulaire publiée en amont de la rentrée, le ministère de l'Education nationale a annoncé vouloir concilier "l'objectif social d'accueillir un maximum d'élèves" dans les écoles, collèges et lycées, et des adaptation nécessaires au contexte sanitaire et à l'évolution de l'épidémie.
 

Distances physiques et gestes barrières

Premièrement, les principes de distanciation physique et les gestes barrières encouragés depuis le début de l'épidémie sont maintenus, mais adaptés. "Dans les espaces clos", indique le ministère, "la distanciation physique n'est pas obligatoire lorsqu'elle n'est pas matériellement possible", mais les salles de classe doivent être organisés de manière à "maintenir la plus grande distance possible entre les élèves".

"A l'heure actuelle, ce sont les mesures de prévention individuelles qui sont les plus efficaces contre la propagation du virus", indique la circulaire, rappelant les gestes basiques : se laver les mains régulièrement, utiliser des mouchoirs à usage unique et éviter les embrassades et les poignées de main.

Les personnels et les responsables légaux des élèves doivent obligatoirement porter des masques grand public en présence des enfants. Du côté des enfants, seuls les collégiens et les lycéens ont l'obligation de porter des masques grand public, tandis que "pour les élèves de maternelle le port du masque est à proscrire".
 

Le recours à l'enseignement à distance reste possible

D'autres mesures sont indiquées par le ministère de l'Education, notamment le fait d'éviter le brassage des élèves autant que possible et la désinfection au moins quotidienne des équipements et des locaux. Le ministère en appelle également à la responsabilité des parents pour garder à la maison tout enfant présentant des symptômes du covid-19 ou de la fièvre.

"Dans l'hypothèse où la situation sanitaire exigerait des mesures plus strictes, du fait d'une circulation active du virus sur tout ou partie du territoire national, un plan de continuité pédagogique a été mis en place pour l'enseignement à distance", indique par ailleurs le ministère.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société